Acheter et revendre une maison : les secrets d’une opération d’achat-revente réussie

Acheter un bien immobilier pour le mettre en location peut être très rentable. Mais si vous avez besoin de cash rapidement, l’achat-revente est la meilleure opération. Toutefois, pour optimiser cette opération, vous avez besoin d’avoir les clés pour comprendre comment acheter et revendre une maison en générant la meilleure plus-value.

 

Comment passer d'un DPE G à un DPE D à moindre coût ?

Spécial investisseur immobilier

EN SAVOIR PLUS

 

 

Les étapes d’une opération d’achat-revente

 

Pour réussir votre opération d’achat-revente et obtenir une belle plus-value, il est nécessaire de bien préparer votre projet. Nul besoin d’être un marchand de biens. La clé pour acheter et revendre une maison ? Faire des économies à chaque étape.

 

Suivez nos conseils à travers ce guide et ne ratez pas notre formation Rénovation Stratégique 2.0 pour trouver le meilleur bien immobilier, optimiser vos travaux et revendre au meilleur prix.

 

Rénovation pour une opération d'achat-revente

 

 Acheter un bien immobilier au meilleur prix

 

Le premier levier pour faire des économies : acheter le meilleur bien immobilier. Dans le cadre d’une opération d’achat-revente de maison, le meilleur bien immobilier est celui qui vous est proposé au meilleur prix et demandant le moins de travaux possible pour une rénovation efficace et arriver en classe D pour le DPE (diagnostic de performance énergétique).

 

Notre formation vous détaille les points d’attention pour trouver le logement permettant à moindre coût d’obtenir un résultat final à la hauteur de vos attentes. Avec un bien parfaitement rénové, vous trouverez plus rapidement des acheteurs et pouvez espérer une plus-value conséquente.

 

Fabien Liégeois a lui-même réalisé quelques opérations intéressantes lui permettant aujourd’hui de vous donner les clés de la réussite. (Pour en savoir plus, découvrez le programme de la formation Rénovation Stratégique 2.0).

 

Cette formation vous apprend également à visiter un bien et à mettre le doigt sur les éventuels problèmes. De cette manière, vous obtenez un véritable pouvoir de négociation pour réduire le coût d’acquisition, une première option pour faire des économies.

 

Trouver le meilleur financement

 

Si vous devez financer votre acquisition immobilière par le crédit, là encore il est possible d’optimiser la dépense.

 

Trois éléments sont importants concernant le crédit immobilier :

 

 

Bonne nouvelle, ils sont tous les trois négociables !

 

Pour souscrire le meilleur prêt immobilier, n’hésitez pas à vous faire accompagner par un courtier en crédit. Ce spécialiste vous prend certes un peu d’argent, mais le gain réalisé est loin d’être négligeable. Ce professionnel est capable de trouver la banque offrant le meilleur taux et de négocier les frais de dossier.

 

Les banques sont ouvertes à la négociation dès lorsqu’il s’agit d’acquérir un nouveau client. Mais le courtier a bien souvent plus de pouvoir que vous pour obtenir gain de cause.

 

Quant à l’assurance emprunteur, le courtier pourra aussi se charger de trouver la meilleure offre. L’assurance groupe de la banque est bien trop chère par apport aux assurances individuelles.

 

Avec un courtier, vous pouvez espérer un gain de plusieurs milliers, voire plusieurs dizaines de milliers d’euros selon la nature de votre projet.

 

Faire des travaux de rénovation efficaces à moindre coût

 

Troisième étape pour acheter une maison et la revendre en réalisant une plus-value : les travaux de rénovation. Aujourd’hui, pour vendre au bon prix sans négociation, votre bien doit offrir des prestations de qualité. Mais il doit aussi et surtout présenter un très bon DPE. Passer d’un DPE G à un DPE D, c’est possible.

 

Comment passer d'un DPE G à un DPE D à moindre coût ?

Spécial investisseur immobilier

EN SAVOIR PLUS

 

Certes, cela a un coût. Mais celui-ci peut parfaitement être maîtrisé. Ceux d’entre vous qui ont déjà suivi la formation Rénovation Stratégique 2.0 et ont donné vie à leur projet immobilier le savent parfaitement.

 

Pour réduire le prix des travaux, dans un premier temps, vous devez avoir fait le choix du meilleur bien, nous l’avons évoqué précédemment.

 

Deuxième point : vous devez parfaitement maîtriser les devis. Une mauvaise compréhension des devis peut engendrer un mauvais choix de l’artisan. À prestations égales, les entrepreneurs facturent des tarifs très différents. Ne demandez pas qu’un seul devis pour pouvoir les comparer.

 

Ensuite, en suivant notre formation, vous découvrirez comment comprendre le contenu d’un devis et comparer à prestation équivalente. Le devis doit être le plus détaillé possible. Coût des matériaux, prix de la main-d’œuvre, prestations supplémentaires, savoir ce que vous payez de manière précise est essentiel.

 

Enfin, pour maîtriser vos travaux et vous assurer qu’ils ne dureront pas trop longtemps pour augmenter votre plus-value en revendant rapidement, apprenez, toujours avec notre formation, à suivre les travaux comme un pro.

 

Dans le cadre d’une opération d’achat-revente, le délai des travaux impacte le coût total de votre projet. Si vous avez souscrit un crédit immobilier, vous payez des intérêts et une assurance emprunteur. Plus vous revendez vite, plus vous remboursez rapidement votre prêt et limitez les frais.

 

Travaux de rénovation optimisés pour un achat-revente

 

Vendre au meilleur prix pour réaliser une belle plus-value

 

Vous avez optimisé tous les coûts et fait des économies majeures ? Il ne vous reste pus qu’à revendre votre maison au meilleur prix. Après d’importants travaux de rénovation pour rendre le bien immobilier séduisant avec un DPE correct, vous avez toutes les cartes en main pour trouver un acheteur qui ne négociera pas le prix du bien.

 

Prenez des photos de qualité du bien et publiez une annonce attractive. Mettez en avant tous les points offerts de votre maison, de ses prestations à son emplacement. L’idée est ici de générer le plus de visites possible.

 

Vous souhaitez assurer définitivement que les acheteurs ne négocieront pas ? Rapprochez les horaires de visite pour que les acquéreurs puissent constater que la demande pour votre bien est forte. Cette solution peut les inciter à faire une offre rapide et au prix demandé.

 

Vous pouvez aussi faire appel à un agent immobilier. Être parfaitement accompagné pour un projet immobilier est souvent un choix judicieux pour sa réussite. C’est d’ailleurs pour cela que vous vous intéressez à la formation Rénovation Stratégique 2.0 !

 

Acheter et revendre une maison : attention à la fiscalité

 

De prime abord, vous vous dites que cette opération est très rentable si vous générez une plus-value. En effet, imaginons un bien acheté à 100 000 euros avec 40 000 euros de travaux et revendu 190 000 euros. Une plus-value de 50 000 euros vous permet d’ambitionner de nouveaux projets.

 

Mais attention, tout n’est pas si simple. En France, la plus-value réalisée sur la vente d’un bien immobilier est taxée.

 

Le montant de la taxe sur la plus-value immobilière

 

La plus-value immobilière est imposée à l’impôt sur le revenu à 19 %. Ensuite, vous devez payer des prélèvements sociaux de 17,2 %.

 

En clair, pour une plus-value de 90 000 euros, la plus-value est taxée à 36,2 %, soit 18 100 euros. Il ne vous reste plus que 31 900 euros.

 

Des abattements permettent de réduire cette imposition. Toutefois, aucun abattement n’est prévu avant 6 ans de détention. Aussi, dans le cadre d’un achat-revente, ce n’est pas une option à considérer si vous souhaitez revendre votre bien immobilier avant un an.

 

Rassurez-vous, il existe malgré tout des astuces pour payer moins cher cette taxe sur la plus-value.

 

Comment passer d'un DPE G à un DPE D à moindre coût ?

Spécial investisseur immobilier

EN SAVOIR PLUS

 

Les solutions pour optimiser votre fiscalité

 

La première solution pour payer moins d’impôts et de prélèvements sociaux est de réduire le montant de la plus-value. En réduisant l’assiette taxable, vous payez moins cher.

 

Pour cela, vous pouvez ajouter des frais au prix d’achat :

 

 

La seconde solution : faire de cette maison votre résidence principale. En effet, cette taxe sur la plus-value que nous évoquons ne concerne que les résidences secondaires et les investissements locatifs. Aussi, la solution la plus pertinente pour réduire votre fiscalité est tout simplement de déclarer cette maison comme votre résidence principale. Même s’il s’agit de votre résidence principale uniquement durant quelques mois, cette solution fonctionne.

 

Faut-il être professionnel pour acheter et revendre une maison ?

 

Il est possible d’effectuer ponctuellement une opération d’avant-revente en étant particulier. En revanche, si vous réalisez plusieurs opérations de ce type, l’administration fiscale va considérer que vous êtes un marchand de biens. Il vous faudra alors monter une structure et naturellement, payer des impôts.

 

Sachez qu’une seule opération de ce type pourrait changer votre avenir. En réalisant une belle plus-value, vous disposerez d’un apport pour envisager ensuite un investissement locatif, puis plusieurs. Une fois que vous avez convaincu la banque de vous prêter et que vos investissements sont rentables, tout devient beaucoup plus simple.

 

Acheter une maison pour la revendre pourrait ainsi être le début d’une belle aventure immobilière pour construire votre patrimoine et, pourquoi pas, vivre de l’immobilier.

 

Vous souhaitez maîtriser parfaitement le processus d’achat-revente ? L’école Rénover pour Gagner vous accompagne

 

De l’achat d’un bien immobilier à sa revente en passant par les travaux, l’école Rénover pour Gagner vous guide pas à pas. C’est en maîtrisant tout le processus que vous pourrez envisager de belles économies et une plus-value à la revente toujours plus importante.

 

Il existe de nombreuses formations autour de l'immobilier, mais beaucoup sont assez génériques. Nous, nous avons développé un système basé sur l'achat et rénovation de passoires énergétiques.

 

Et pour vous l'expliquer, nous organisons tous les jeudis un webinaire sur « 19 astuces pour rénover en classe D au meilleur coût ».

 

C’est un webinaire de 1h30 qui est un condensé des 188 pages du Guide Cerema sur le nouveau DPE. Combiné à 7 années d’expérience dans un bureau d’étude thermique et de 10 années d’expérience dans l’investissement immobilier.

 

Comment passer d'un DPE G à un DPE D à moindre coût ?

Spécial investisseur immobilier

EN SAVOIR PLUS

GLI : l’assurance pour couvrir les impayés de loyer des locataires

Pérenniser un investissement locatif, c’est prendre en compte tous les risques et trouver des solutions pour les anticiper. La garantie des loyers impayés (la GLI) est l’une de ces solutions. Que paie l’assurance des loyers impayés ? Comment la souscrire ? Que garantit-elle précisément ? On répond à vos interrogations.

 

 

Comment passer d'un DPE G à un DPE D à moindre coût ?

Spécial investisseur immobilier

EN SAVOIR PLUS

 

Les risques d’un investissement locatif

 

Investir dans l’immobilier, comme c’est le cas pour tout investissement ou tout placement, n’est pas sans risque. Toutefois, il est possible de se prémunir afin de limiter les risques inhérents à cet investissement.

 

Avant de définir la GLI, commençons par faire le tour de ces risques et les solutions pour à envisager pour mieux les maîtriser.

 

La vacance locative

 

Dans un premier temps, votre investissement locatif peut être fragilisé par une vacance locative. En clair, si vous ne trouvez pas de locataire, vous ne percevez pas de loyer. Si vous avez souscrit un crédit immobilier, vous comptez sur les loyers pour le rembourser.

 

Pour éviter la vacance locative, nous vous invitons à suivre la formation Rénovation Stratégique 2.0. Avec l’école Rénover pour Gagner, vous avez toutes les clés pour acheter un bien attractif et le rénover pour donner envie aux locataires d s’y installer. Vous maîtriserez tous les travaux de A à Z.

 

Vous pourrez même envisager d’acheter une maison avec un DPE G pour atteindre un DPE D. Plus confortable et moins énergivore, votre logement est plus attractif, vous mettez toutes les chances de votre côté pour limiter le risque de vacance locative.

 

vacance locative et DPE

 

Le loyer impayé

 

Autre grand risque pour un propriétaire bailleur : le loyer impayé. Là encore, cela peut poser problème si vous devez rembourser un crédit, mais aussi si vous comptez sur la perception des loyers pour obtenir un complément de revenus.

 

La vacance locative peut se combattre en amont en proposant un bien offrant de belles prestations. En cours de location, vous pouvez faire appel à des agents immobiliers pour profiter d’un réseau et mettre toutes les chances de votre côté pour louer votre bien.

 

Pour les loyers impayés, la situation est différente. Vous avez déjà un locataire en place et vous ne percevez plus vos loyers. Or, mettre un locataire à la porte est très complexe en France. Et c’est encore plus compliqué durant la trêve hivernale de novembre à mars. Si votre locataire ne paie plus, cette situation peut durer des mois.

 

Pour vous prémunir, la solution est de souscrire une garantie des loyers impayés qui se substituera au locataire pour vous verser le montant des loyers.

 

La dégradation du bien

 

Un locataire peu scrupuleux peut dégrader votre logement. Dans le cadre d’un investissement locatif, une fois que vous avez remis les clés au locataire, vous n’êtes plus autorisé à vous rendre dans votre logement. Le locataire a donc tout le loisir de le dégrader au cours de la location.

 

 

Comment passer d'un DPE G à un DPE D à moindre coût ?

Spécial investisseur immobilier

EN SAVOIR PLUS

 

Il n’est absolument pas possible d’empêcher cette situation. En revanche, avec une bonne assurance pour propriétaire bailleur, il est possible d’obtenir une prise en charge des dégradations.

 

Le squat

 

Enfin, votre logement mis en location peut être squatté. C’est le cas durant une période de vacance locative entre deux locataires. La solution pour éviter cette situation ? Placer une alarme et rendre l’accès le plus complexe possible à votre logement.

 

 

Si malgré tout votre logement est squatté, sachez qu’il existe des assureurs capables de vous couvrir pour limiter les conséquences d’un squat de votre investissement locatif.

 

GLI : comment fonctionne la garantie des loyers impayés ?

 

La garantie des loyers impayés (GLI) n’est pas obligatoire. Toutefois, elle s’impose pour vous assurer de bien percevoir vos loyers.

 

Où la souscrire ?

 

La souscription d’une assurance contre les loyers impayés peut se faire chez n’importe quel assureur. Les banques peuvent aussi vous la proposer conjointement à l’assurance propriétaire non occupant (PNO). La PNO couvre les sinistres non pris en charge par l’assurance habitation du locataire.

 

Quelles sont les garanties de cette assurance loyer impayé ?

 

La garantie des loyers impayés peut vous proposer, selon l’assureur, le contrat et les options souscrites, les garanties suivantes :

 

 

 

 

 

 

garantie loyer impayés dégradations

 

Les conditions d’application de la garantie des loyers impayés

Chaque assureur est libre de fixer les conditions de prise en charge en cas de réalisation du sinistre.

 

Pour la garantie des loyers impayés, l’assureur impose au bailleur de bien sélectionner le locataire. Si, en cas d’impayé, l’assureur s’aperçoit que vous n’avez pas étudié correctement le dossier, il peut ne pas vous indemniser. Par exemple, un assureur va imposer que le revenu du locataire soit au moins trois fois supérieur au montant du loyer. Il peut aussi exiger que le locataire soit en CDI.

 

Pour la vacance locative, l’assureur peut aussi demander à ce que vous prouviez que vous avez véritablement mis tout en œuvre pour trouver un locataire. Avant la signature, il peut accepter ou non de vous assurer selon la nature du bien. La formation Rénovation Stratégique, rappelons-le, vous guide pour trouver un bien parfaitement situé que vous rendrez attractif. Vous limiterez le risque de vacance locative et pourrez souscrire une assurance pour vous couvrir.

 

Pour le squat, l’assureur est parfaitement en droit de vous demander, avant toute souscription, de protéger le bien par un système d’alarme ou de télésurveillance, de mettre des volets roulants, etc.

 

Consultez bien les conditions de souscription et d’indemnisation des différentes GLI afin d’être parfaitement couvert sur le plan financier.

 

Combien coûte la GLI ?

Le prix de la garantie des loyers impayés est variable selon :

 

 

Les assureurs fixent un pourcentage du montant du loyer. Pour vous donner une idée du prix d’une GLI, la Maif propose un contrat très complet à 2,58 %. Pour un loyer de 1 000 euros, cela représente une assurance à 25,8 € par mois. À ce prix, la Maif vous couvre à la fois pour les loyers impayés, les détériorations immobilières, le départ prématuré, les frais de procédure et le squat.

 

Comment passer d'un DPE G à un DPE D à moindre coût ?

Spécial investisseur immobilier

EN SAVOIR PLUS

 

Est-ce qu’un locataire peut prendre une assurance pour loyer impayé ?

 

Non, le locataire ne peut s’assurer contre son éventuel défaut de paiement. C’est obligatoirement le propriétaire qui souscrit cette assurance.

 

La seule obligation du locataire est de souscrire une assurance habitation, qu’il s’agisse d’une location meublée ou vide. Il doit présenter une attestation à la signature du bail puis tous les ans si le propriétaire l’exige.

 

En revanche, si le locataire ne peut pas signer une GLI, il peut, pour se couvrir et rassurer le propriétaire, présenter un garant ou une caution locative.

 

Deux solutions sont possibles :

 

 

 

 

La garantie Visale : l’alternative à la GLI ?

 

Vous ne souhaitez pas payer de garantie loyers impayés ? La garantie Visale est une alternative gratuite. Il faut pour cela que le locataire s’inscrive et obtienne un visa. De votre côté, vous devez créer un compte personnel avant la signature du bail.

 

La garantie Visale est toutefois soumise à différentes conditions. Par exemple, vous ne pouvez pas souscrire d’autre garantie pour les loyers impayés ou demander une caution au locataire. De plus, tous les locataires ne sont pas éligibles, ce qui réduit vos possibilités.

 

Par ailleurs, les garanties sont moins protectrices que celles des assurances telles que la GLI de la Maif qui est particulièrement complète.

 

Investissement locatif : limitez les risques avec un logement rénové dans les règles de l’art grâce à l’école Rénover pour Gagner

 

Loyers impayés, vacance locative, l’investissement locatif présente différents risques. Toutefois, avec l’école Rénover pour Gagner, vous avez les clés pour choisir le meilleur bien immobilier et transformer une passoire énergétique en machine à cash.

 

Mettez tout en œuvre pour rendre votre bien le plus attractif et lutter contre la vacance locative. Ensuite seulement, souscrivez toutes les garanties nécessaires pour couvrir votre investissement.

 

Et pour vous l'expliquer, nous organisons tous les jeudis un webinaire sur « 19 astuces pour rénover en classe D au meilleur coût ».

 

C’est un webinaire de 1h30 qui est un condensé des 188 pages du Guide Cerema sur le nouveau DPE. Combiné à 7 années d’expérience dans un bureau d’étude thermique et de 10 années d’expérience dans l’investissement immobilier.

 

Comment passer d'un DPE G à un DPE D à moindre coût ?

Spécial investisseur immobilier

EN SAVOIR PLUS

Comprendre le barème Daubry pour calculer un viager

L’achat en viager est une solution pour votre investissement immobilier. Si vous vous intéressez au viager, vous avez peut-être déjà entendu parler du barème Daubry. Ce guide vous permet de mieux comprendre ce barème et pourquoi il est devenu une référence dans l’univers du viager.

 

Comment passer d'un DPE G à un DPE D à moindre coût ?

Spécial investisseur immobilier

EN SAVOIR PLUS

 

 

Le fonctionnement d’un achat immobilier en viager

 

Commençons par revenir sur le principe du viager pour bien comprendre la mécanique de cet investissement immobilier et ses enjeux.

 

Le principe du viager

 

Le viager est une transaction immobilière entre un vendeur qui va devenir usufruitier du bien immobilier et l’acquéreur, le nu-propriétaire. Contrairement à une vente classique, le viager ne permet pas au nouvel acquéreur de jouir pleinement de son bien.

 

Le vendeur ou crédirentier peut continuer à vivre dans le bien immobilier vendu jusqu’à sa mort. Il peut aussi le mettre en location et en percevoir les revenus locatifs. L’acheteur doit quant à lui attendre le décès du vendeur pour obtenir le pleine propriété du bien. Il pourra alors l’occuper, le louer ou le vendre.

 

Il existe toutefois une exception : le viager libre. Cette fois, le débirentier est autorisé à habiter le bien ou à le mettre en location.

 

Le bouquet et la rente

 

Étant une vente spécifique, le viager modifie les conditions en termes de prix. L’acheteur ne verse pas, comme pour une vente classique, le prix du bien immobilier à la signature chez le notaire. Cette fois, il va payer en deux temps :

 

 

Quelle est la fonction du barème Daubry ?

 

Le barème Daubry a été créé en 1995 par un spécialiste du viager, maître Jacques-A Daubry. Il a fondé l’Association Nationale pour la Défense des Intérêts des Rentiers Viager.

 

Il a mis en place une méthode en étudiant près de 20 000 contrats en viager. Le barème Daubry est aujourd’hui une référence en matière de calcul de viager. Il est utilisé par les professionnels pour évaluer les conditions du viager. En utilisant ce barème, il est possible d’évaluer le plus précisément possible :

 

 

Le prix du barème Daubry

 

Résultat de longues études prenant en compte un grand nombre de paramètres, le barème Daubry n’est pas gratuit. Les professionnels de l’immobilier peuvent l’utiliser moyennant un abonnement.

 

Le prix du barème Daubry pour un abonnement mensuel est le suivant :

 

 

Pour un abonnement annuel, le prix du barème Daubry est plus attractif :

 

 

Vous souhaitez commander la version papier ? Le prix est de 126 euros.

 

Si ce barème Daubry est essentiellement utilisé par les professionnels, vous pouvez en tant que particulier y avoir recours. Si vous envisagez un achat en viager, assurez-vous de payer le bon prix. Comme nous vous l’enseignons au cours de la formation Rénovation Stratégique 2.0, le prix d’achat a un impact majeur sur la rentabilité d’un investissement immobilier. Sachez étudier avec la plus grande attention le bien qui vous est proposé et prendre en compte ce barème pour définir si cet achat en viager est judicieux.

 

Formation rénovation stratégique pour rénover un viager

 

Le calcul du viager avec le barème Daubry

 

Concrètement, le barème Daubry offre les indications suivantes :

 

 

Pour obtenir votre résultat, saisissez simplement :

 

 

Voici un exemple de calcul fourni par le site du barème Daubry.

 

Les vendeurs sont un homme de 70 ans et une femme de 68 ans. La valeur du bien est estimée à 450 000 €. C’est le prix auquel il serait vendu de suite, sans viager. La valeur du bien occupé est de 169 650 €. La valeur de droit d’usage et d’habitation est de 280 350 €. L’espérance de vie des vendeurs est de 24,9 ans et le taux de rente de 5,03 %. Si vous achetez ce bien immobilier en viager, vous pouvez opter pour l’une de ces trois solutions :

 

 

Les raisons d’acheter en viager

 

Vous en savez à présent un peu plus sur ce barème indispensable si vous envisagez un achat en viager. Il est temps de faire un point sur ce type de vente immobilière et sur les raisons de faire ce choix.

 

Comment passer d'un DPE G à un DPE D à moindre coût ?

Spécial investisseur immobilier

EN SAVOIR PLUS

 

Constituer son patrimoine progressivement

 

Avec le viager, vous n’avez pas à payer en une seule fois le prix du bien. Vous réglez le montant du bouquet et payez ensuite chaque mois une rente viagère. Si vous ne pouvez pas accéder au crédit pour un montant important, cette solution est idéale.

 

En effet, vous pouvez envisager d’emprunter la somme correspondant au bouquet et financer de votre côté la rente mensuelle. Cela réduit le coût total de votre projet immobilier avec des intérêts en moins et une assurance emprunteur moins coûteuse.

 

Préparer l’avenir

 

Le viager vous permet de constituer au fil des années votre patrimoine pour mieux préparer la retraite. En achetant jeune, vous aurez la possibilité, lorsque vous deviendrez pleinement propriétaire, d’envisager différentes solutions : rénover le bien et le mettre en location pour obtenir un revenu complémentaire ou le revendre pour bénéficier d’un capital.

 

Attention, au fil des années le bien peut se dégrader. Aussi, vous devrez certainement prévoir des travaux de rénovation énergétique. Que vous mettiez votre bien en location ou en vente, le diagnostic de performance énergétique (DPE) est obligatoire.

 

Entre interdiction de location, audit énergétique et prix revu à la baisse avec un mauvais DPE, vous avez tout intérêt à effectuer des travaux. Comment  rénover une passoire énergétique pour passer un logement en D ? Suivez la formation Rénovation Stratégique 2.0 pour une rénovation énergétique de qualité tout en maîtrisant les coûts.

 

Un achat à prix décoté

 

Le prix d’un viager occupé peut être très avantageux. Contrairement au viager libre, il peut subir une décote. Cela permet de pallier l’inconvénient principal du viager, à savoir l’impossibilité de jouir du bien acheté. Cette décote permet d’espérer une éventuelle une plus-value à la revente.

 

Un avantage fiscal

 

Ne pouvant jouir du bien, même s’il est mis en location vous ne percevez pas de revenus, vous n’impactez donc pas votre impôt. D’autre part, il est possible de réduire le montant de l’impôt sur la fortune immobilière si l’acheteur y est assujetti.

 

En effet, en viager, la base taxable est plus faible, l’administration fiscale prend en compte uniquement la valeur de la nue-propriété.

 

Comment passer d'un DPE G à un DPE D à moindre coût ?

Spécial investisseur immobilier

EN SAVOIR PLUS

 

Les limites du viager

 

Le viager est un type d’investissement immobilier tentant en raison des avantages qu’il présente. Est-ce la meilleure solution ? Pas toujours. Le niveau de risque est élevé. En effet, avec le viager, vous n’avez pas la main sur votre investissement.

 

Vous achetez un bien sans savoir quand vous pourrez l’exploiter. Vous êtes dépendant du décès du crédirentier si vous avez opté pour un viager occupé permettant d’obtenir un prix décoté. De plus, dans ce type de viager, le bien peut se dégrader au fil des années. Même si en tant que nu-propriétaire vous devez assumer les travaux les plus lourds, il n’est pas toujours aisé de les réaliser avec la présence d’un occupant.

 

En clair, si le viager offre des avantages, les contraintes sont à prendre en compte avant de vous lancer.

 

Si vous cherchez un projet capable de vous offrir la meilleure rentabilité immobilière, une opération d’achat-revente et la rénovation énergétique d’une passoire thermique sont des concepts à exploiter.

 

Cela ne signifie qu’il ne faille pas faire de viager. Toutefois, cet investissement pourra se faire en parallèle d’un ou plusieurs autres investissements plus traditionnels que vous maîtriserez de A à Z.

 

Maximiser la rentabilité d'un investissement locatif

 

Oubliez le barème Daubry et les calculs experts. Misez sur le bon sens et la formation en rejoignant l’école Rénover pour Gagner !

 

Avant de penser au viager, pourquoi ne pas envisager un investissement locatif classique ? Achetez une passoire énergétique et réalisez des travaux de rénovation énergétique pour passer d’un classement G ou F à un DPE D et maximiser la rentabilité de votre investissement.

 

Acheter le meilleur bien avec un fort potentiel, choisir les bons travaux de rénovation énergétique pour améliorer le DPE de votre investissement locatif et piloter ces travaux comme un pro, tout devient simple avec notre école Rénover pour Gagner.

 

Obtenez toutes les clés pour faire des travaux efficaces sur le plan énergétique tout en optimisant votre budget. Comprendre un devis, choisir l’artisan offrant le meilleur rapport qualité/prix, notre formation vous permet de maîtriser la rénovation de passoires énergétiques et de vous lancer dans l’investissement locatif.

 

Et pour vous l'expliquer, nous organisons tous les jeudis un webinaire sur « 19 astuces pour rénover en classe D au meilleur coût ».

 

C’est un webinaire de 1h30 qui est un condensé des 188 pages du Guide Cerema sur le nouveau DPE. Combiné à 7 années d’expérience dans un bureau d’étude thermique et de 10 années d’expérience dans l’investissement immobilier.

 

 

Comment passer d'un DPE G à un DPE D à moindre coût ?

Spécial investisseur immobilier

EN SAVOIR PLUS