Choisir un bon artisan

Fabien Liegeois
Par Fabien Liegeois
Choisir un bon artisan

Une fois que votre offre d’achat sur une passoire thermique a été acceptée et que vous avez pu rencontrer les artisans (électricien, plaquiste, plombier, menuisier, carreleur etc.) ou entreprises générales de bâtiment dont vous aurez besoin pour votre chantier de rénovation, arrive le moment de la réception des devis. Avant de faire un choix parmi les propositions, vous vous demandez peut-être comment éviter les arnaques et trouver un artisan fiable et compétent ?

Cet article vous propose une méthode pragmatique pour analyser les devis et les comparer afin dechoisir celui d’un artisan disponible dans les délais que vous vous êtes fixés et qui met l’accent sur la qualité du travail en facturant un prix raisonnable.

Choisir un bon artisan pour votre chantier de rénovation

Lorsque les offres des entrepreneurs commencent à arriver, il faut identifier le « devis le plus abordable et le plus qualifié » – en mettant l’accent sur la qualification – c’est-à-dire celui :

  • dont le prix est compétitif par rapport aux autres artisans ;
  • qui possède les compétences nécessaires pour réaliser le travail.

Comment reconnaître les artisans qualifiés

Un artisan qualifié doit remplir les critères suivants :

  • Un prix compétitif : l’artisan ne doit pas nécessairement avoir le prix le plus bas, mais il doit être concurrentiel par rapport aux autres.
  • Le respect du cahier des charges : il est important que l’artisan soit prêt à travailler avec les matériaux spécifiés dans le cahier des charges. Si une entreprise refuse, il est préférable de passer à la suivante, à moins qu’elle ne propose une alternative au même prix.
  • La disponibilité de l’entrepreneur : le bon artisan pour ses travaux doit être en mesure de se consacrer au projet dès que vous souhaitez commencer et disposer de suffisamment de temps, de main-d’œuvre et de ressources pour le mener à bien (attention cependant si l’artisan est auto-entrepreneur car il pourrait avoir d’autres chantiers en cours qui risqueraient de retarder le vôtre).
  • Un devis complet et détaillé poste par poste est essentiel pour éviter les frais supplémentaires ou les désaccords pendant le projet.
  • Une date d’achèvement réaliste et compétitive par rapport aux autres candidats.
  • L’expérience / les références : mieux vaut avoir vu certains travaux de rénovation exécutés par l’artisan dans le quartier ou chez un ami. A défaut, demandez-lui quelques photos ou références.
  • L’assurance : l’artisan doit être couvert par une assurance garantie décennale qui couvre les malfaçons concernant les travaux de gros œuvre ou de second œuvre.
  • Des conditions de paiement raisonnables et pas d’acompte important avant le commencement des travaux.

Les signes qui montrent qu’un artisan n’est pas sérieux

Nous avons tous dans notre entourage au moins une personne qui a pris sa décision uniquement sur la base du prix du devis et qui l’a regretté. Plusieurs critères doivent en effet être évalués pour prendre une décision, et parfois il vaut mieux faire appel à un artisan compétent et payer 15% de plus pour obtenir une bonne qualité de travail, des travaux réalisés dans les délais et avec moins de stress.

Il est normal qu’un bon rénovateur demande un tarif plus élevé pour ses prestations qu’un bricoleur médiocre ! Mais là où vous pouvez réellement économiser intelligemment, c’est en optimisant le cahier des charges des matériaux et en faisant des choix techniques judicieux.

Pour savoir si un artisan n’est pas fiable, vous pouvez vous fier à certains signes de mauvais augure tels que :

  • Un retard excessif sur le devis : des retards par rapport à la date d’envoi du devis prévue sont presque inévitables, mais ils doivent rester raisonnables.
  • Un devis anormalement bas : si l’artisan propose un devis nettement inférieur aux autres, il pourrait chercher à vous faire signer à tout prix pour ensuite vous facturer des suppléments ou des modifications coûteuses pendant les travaux.
  • Une demande d’acompte excessive : il est normal d’exiger un acompte pour commander les matériaux initiaux mais toute demande de plus de 50% en avance devrait être un signal d’alarme.
  • L’absence de détails dans le devis : si un devis semble beaucoup moins cher que les autres, assurez-vous de vérifier en détail qu’il n’y a pas de postes manquants par rapport à ses concurrents.
  • L’absence de garantie décennale : à moins qu’il ne s’agisse d’un auto-entrepreneur effectuant des travaux de finition (pose de parquet, de cuisine ou de peinture), elle doit être fournie. La garantie décennale n’intervient que dans des cas extrêmes qui rendent un logement inhabitable.
  • Un devis trop sommaire : si une entreprise ne souhaite pas fournir une ventilation détaillée des postes, il devient difficile de comparer les offres et d’établir un échéancier de paiement réaliste.

Dans le cas d’un entrepreneur général, le devis doit au minimum inclure les éléments suivants :

  • Travaux de gros œuvre ;
  • Travaux de façade ;
  • Couverture de toiture ;
  • Travaux de plâtrerie/isolation ;
  • Menuiserie extérieure ;
  • Menuiserie intérieure ;
  • Revêtement ou peinture ;
  • Installation de plomberie/sanitaire ;
  • Travaux d’électricité.

Évitez d’accepter des devis « forfaitaires » peu détaillés qui sont trop souvent la porte ouverte à des facturations supplémentaires.

Comment comparer les devis et trouver un bon artisan

Un devis constitue un document écrit détaillant toutes les étapes d’un chantier. Une fois signé par les deux parties, il devient un contrat soumis à la législation : il est donc crucial qu’il soit bien élaboré sur le plan juridique.

Ce qu’il faut vérifier sur un devis

Un devis doit inclure impérativement les éléments suivants :

  • La mention « devis » ;
  • La date de création ;
  • Le nom de l’artisan ou la raison sociale de l’entreprise ;
  • Le statut et la forme juridique ;
  • L’adresse ;
  • Le nom du client ou sa raison sociale ;
  • ravier.t@gmail.com
  • Un décompte détaillé de la quantité et du prix des différentes prestations ;
  • La dénomination du produit ou de la prestation ainsi que l’unité de référence ;
  • Le numéro individuel d’identification à la TVA ;
  • Le numéro de registre du commerce et des sociétés (ou le numéro de répertoire des métiers) ;
  • Les modalités de réclamation ;
  • Le montant total hors taxe (HT) ;
  • Le montant total toutes taxes comprises (TTC) ;
  • Les modalités de paiement.

On peut également demander à ce que le devis mentionne :

  • La date de début et la durée estimée des travaux ;
  • Les modalités et conditions du service après-vente (notamment la garantie).

Un artisan qui établit un devis détaillé contenant toutes les informations mentionnées ci-dessus est généralement considéré comme sérieux. Cependant, l’inverse n’est pas toujours vrai. Certains entrepreneurs rédigent mal les devis mais fournissent un excellent travail. Si le contact avec l’entrepreneur est bien passé, qu’il a montré des photos de ses précédents chantiers, voire a été recommandé, alors cela ne doit pas constituer un motif d’élimination. C’est pourquoi il est parfois utile de rédiger soi-même le devis initial, d’utiliser un devis d’une autre entreprise en retirant les prix et de l’envoyer à artisan de confiance pour qu’il remplisse simplement ses prix et ainsi obtenir un devis complet et cohérent.

Le descriptif des travaux

Lors de la réception du devis, vérifiez que tous les postes de travaux sont inclus pour éviter les désaccords et les malentendus ultérieurs comme les frais supplémentaires pendant le chantier. En règle générale, les artisans sont moins enclins à négocier les ajouts pendant les travaux : il est donc préférable de discuter avant de signer le devis et de rajouter tout ce qui est nécessaire à ce stade, d’autant plus que c’est le moment où vous détenez le plus de pouvoir entre vos mains.

Le descriptif des travaux

C’est également le moment opportun pour supprimer les éléments superflus sur le devis, demander des ajustements sur les postes dont le prix vous semble excessif, trouver des solutions techniques afin de réduire les coûts, prendre des décisions stratégiques concernant la rénovation, proposer des alternatives… Il faut toujours faire une révision approfondie du devis !

Bien sûr, comme dans toute rénovation, il y aura des imprévus. Cependant, il est possible de les minimiser en prévoyant tous les éléments du devis, plus une marge de sécurité d’environ 10 à 20 %, selon le niveau de rénovation.

Gardez à l’esprit le plus important :

  • Obtenez au moins trois devis (dans l’idéal, cinq) pour pouvoir les comparer. Plus de cinq devis peut prêter à confusion, à moins que vous ayez le temps de les examiner tous.
  • Ne vous limitez pas à comparer uniquement les prix finaux des devis, mais comparez également les prix unitaires des éléments équivalents et les matériaux utilisés. Il est essentiel de comparer des postes similaires, d’où l’intérêt de fournir un cahier des charges à l’artisan en indiquant les matériaux souhaités.

N’allez pas nécessairement au moins-disant. L’important est de retenir l’artisan qui propose le meilleur rapport qualité prix.

Le descriptif des travaux

Notez également que dans le prix unitaire d’un devis, deux éléments sont inclus : le coût du matériel et celui de la main-d’œuvre. Souvent, l’entreprise réalise une marge sur le matériel. Pour économiser de l’argent, vous pouvez suggérer à l’artisan d’acheter vous-même les matériaux. Certains acceptent cette proposition, tandis que d’autres la refusent. Notez que l’entreprise qui n’achète pas le matériel elle-même ne pourra pas vous en garantir la qualité.

Certains postes de travaux sont plus favorables à cette approche, comme le revêtement stratifié ou la cuisine, tandis que d’autres, comme la toiture ou la plomberie, peuvent être plus complexes. Cette stratégie est particulièrement efficace avec un auto-entrepreneur qui ne peut pas inclure le coût des matériaux dans sa facturation.

Le taux de TVA

Il est courant que les entreprises appliquent un taux de TVA de 10 % sur l’ensemble des travaux, alors que pour certains postes, un taux réduit de 5,5 % peut être appliqué. Pourtant, vous avez la possibilité de réaliser des économies non négligeables en examinant attentivement la réglementation fiscale (consultez la rubrique dédiée au taux de TVA sur le site officiel des impôts en cas de doute). Même les entreprises bien implantées peuvent parfois se tromper concernant les taux de TVA appropriés. Aussi, n’hésitez pas à corriger et à renvoyer chaque devis en demandant les ajustements nécessaires, en particulier en ce qui concerne les surfaces et les quantités, souvent surestimées. Il est rare d’obtenir un devis parfait dès la première version. Pour faire gagner du temps aux artisans et obtenir un devis corrigé rapidement, vous pouvez imprimer les devis, noter vos remarques et les transmettre aux entreprises par e-mail pour qu’elles fassent les corrections nécessaires.

Établir un comparatif pour mieux négocier

Une fois vos 3 à 5 devis en mains, ne comparez pas uniquement les prix finaux, analysez les devis plutôt lot par lot, voire même poste par poste.

Cette approche permet de détecter les éventuelles erreurs et incohérences. En demandant des corrections, il est même possible que l’ordre des devis – du moins cher au plus cher – soit modifié. Cette méthode, simple à mettre en œuvre, peut potentiellement vous faire économiser des milliers d’euros.

Le tableau comparatif : une aide à la vérification et à la négociation

Un exemple concret est le tableau comparatif disponible ci-dessous, qui met en évidence automatiquement le prix le plus élevé et le prix le moins élevé par lot.

Le tableau comparatif : une aide à la vérification et à la négociation

Pourquoi repérer ces anomalies – au demeurant très fréquentes – sur les devis ?

Dans l’exemple, on peut voir que l’entreprise la moins chère WWW SARL est en revanche la plus chère pour le lot électricité. Et la deuxième moins chère, l’entreprise YYY SARL, a 2 lots

où elle est bien plus chère que les autres. Dans ce cas très courant, vous pouvez appeler ces 2 entreprises et demander s’il y a une raison particulière qui justifie une telle différence de prix par rapport aux concurrents.

Si l’entreprise vous demande où elle se situe pour ce qui est des autres lots … ne dites pas qu’elle est moins chère, mais simplement que pour les autres lots, elle est sensiblement au même niveau que ses concurrents. Mais en ce qui concerne le lot électrique, elle se situe bien au-dessus et vous aimeriez comprendre pourquoi. Vous pouvez même montrer juste le lot électrique (en effaçant le reste) d’un devis concurrent afin prouver à l’artisan qu’il est bien plus cher sur ce lot.

Face à cet argument, il n’a généralement pas le choix que de revoir ses prix.

Après tout le temps investi à venir sur place, faire un devis, demander des prix à des sous-traitants, il s’alignera certainement pour remporter le marché !

Le principe d’un comparatif poste par poste fonctionne de la même manière. Par exemple, si vous comparez plusieurs devis d’électriciens, l’un proposera la fourniture et la pose des tableaux électriques plus cher que les autres … Demandez la raison à électricien qui s’alignera à coup sûr. Cette technique est bien plus efficace que de négocier une baisse de prix sans argument.

En résumé, comment trouver un artisan sérieux ?

L’établissement des devis ne doit pas être vu comme une tâche fastidieuse et répétitive. Voyez au contraire cette étape comme l’opportunité de réaliser une sélection d’artisans et d’entreprises sérieux.

Trouver une entreprise à bas prix semble simple, mais de nombreuses personnes regrettent d’avoir travaillé avec un artisan trop bon marché qui peut s’avérer peu fiable. Votre véritable objectif est plutôt de trouver une entreprise qui :

  • Offre des tarifs concurrentiels ;
  • Accepte de travailler selon vos exigences ;
  • Fournit de bons conseils et s’investit dans vos projets ;
  • Experte dans son domaine ;
  • Dispose des ressources nécessaires pour consacrer du temps à votre rénovation.

Adoptez une approche de chef d’entreprise recrutant le profil idéal pour chaque corps de métier et constituez une équipe solide autour de vous. Cela vous permet de faire une énorme différence dans le succès et la rentabilité de vos projets immobiliers. Prenez donc le temps nécessaire pendant cette phase et n’hésitez pas à prendre contact avec plusieurs artisans et entreprises. Vos projets de rénovation seront plus simples à mener à bien si vous disposez d’une équipe fiable dont vous avez déjà une idée précise des tarifs.

Fabien Liegeois
Fabien Liegeois

De bureau d’études d’ingénieurs-conseils du bâtiment à investisseur-rénovateur libre aujourd’hui, je guide désormais les investisseurs avisés grâce à ma triple expérience : la rénovation, la thermique du bâtiment et l’investissement immobilier.

Cet article vous a plu ? Partagez-le !

LinkedIn
X
Email
Facebook

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ça peut aussi vous intéresser :

A qui déléguer ses travaux ?
Rénovation rentable

A qui déléguer ses travaux ?

Pour votre chantier de rénovation de passoire thermique, vous vous demandez ce que vous allez réaliser vous-même et quelles tâches vous allez déléguer. Mais est-il…

En savoir +