RÉNOVER POUR GAGNER

Les 7 secrets de l'isolation par l'intérieur - améliorez votre DPE avec la rénovation énergétique

Dans un projet d’investissement locatif ou de revente notamment, le sujet de l’isolation thermique ne peut plus être ignoré comme il l’a globalement toujours été jusqu’à présent.

En effet, avec la mise en place de la loi Climat & Résilience, cela a rendu la préoccupation des performances thermiques des bâtiments obligatoires. Désormais, les logements classés en DPE F et G se retrouvent dans l'impossibilité d'être loué et doivent donc être rénovés.

Une des parties majeures de la rénovation énergétique est l'isolation intérieure, celle-ci peut se diviser en trois catégories :

  • L'isolation des murs
  • L'isolation du plafond
  • L'isolation du sol

L'isolation intérieure de ces 3 sections peut permettre de réduire jusqu'à 65% des déperditions thermiques de votre habitation. Les isoler vous permet donc de contribuer à l'augmentation de la note de votre DPE.

Pourquoi isoler votre habitation par l'intérieur ? Quel isolant utiliser ? Comment isoler vos murs intérieurs ? Dans cet article, on vous dit tout pour devenir un pro de l'isolation intérieur !

 

Comment passer d'un DPE G à un DPE D à moindre coût ?

Spécial investisseur immobilier

EN SAVOIR PLUS

 

Pourquoi isoler votre habitation par l'intérieur

Avant de vous lancer dans l'isolation thermique intérieure de votre habitation, il est important de comprendre les avantages et inconvénients de celle-ci par rapport à l'isolation extérieure qui est l'autre option utilisée en isolation thermique.

 

Avantages de l’isolation thermique par l’intérieur

Le premier élément que nous allons regarder est les avantages de l'isolation intérieure par rapport à l'isolation extérieure :

  • Le prix, qui est bien moins élevé pour l'isolation intérieure que pour l'isolation extérieure. Par exemple, la pose d'un doublage de laine minérale en 100 mm avec de la peinture coûte environ 75€/m2 alors qu’une isolation en façade avec une pose de 100 mm de polystyrène et du crépi coûte environ 160€/m2.
    L'isolation extérieure représente donc le double du prix d'une isolation intérieure.
  • La possibilité de faire passer des gaines électriques et les conduits d’eau sans faire de saignées ou sans passer par des goulottes, mais de manière invisible derrière le placo. Cela va permettre d'avoir une facture moins élevée de la part de l’électricien et du plombier.
    En effet, cela demande moins de temps de placer des gaines derrière du placo que de faire des saignées ou une installation apparente.
  • La seule solution pour les immeubles ayant des façades avec du cachet, comme ceux avec des moulures, des façades travaillées, etc ... Effectivement, il est techniquement impossible (ou très compliqué) d’isoler ce type de façade par l’extérieur.

 

Inconvénients de l’isolation thermique par l’intérieur

Le deuxième élément regardé est les inconvénients de l'isolation intérieure par rapport à l'isolation extérieure :

  • Les pertes d’inerties des murs, ce qui peut vous causer des pics de températures élevées en été lors d’une canicule. Si vous avez vécu des épisodes de canicules, vous avez sûrement dû remarquer que les bâtiments anciens non isolés par l’intérieur gardaient la fraîcheur.
    Cela s'explique par le fait que le bâtiment se refroidit la nuit et distribue ensuite la fraîcheur la journée. En effet, ce genre de bâtiment a des murs épais et met beaucoup de temps à se réchauffer. Cela s'appelle l’inertie et en isolant par l’intérieur, on perd cette inertie.
  • La création de condensation qu'il va falloir atténuer au risque de créer des pathologies pour un bâtiment qui n’en avait pas, ou peu.
  • Les pertes de surface habitable, malheureusement, en isolant par l’intérieur on peut perdre 5 à 10% de la surface habitable, contrairement à l'isolation extérieure.

 

Comment passer d'un DPE G à un DPE D à moindre coût ?

Spécial investisseur immobilier

EN SAVOIR PLUS

 

Quels matériaux isolants choisir pour votre isolation par l'intérieur ?

Dans l'isolation par l’intérieur, il y a de nombreux types d'isolants, avec notamment de nouveaux produits comme les isolants minces, les isolants sous vide, etc. Néanmoins, ils sont trop chers ou moyennement efficaces. Chez rénover pour gagner gros nous distinguons donc 3 principaux types de matériaux isolants.

 

Les isolants naturels

Cet isolant est d’origine animale (plume de canard, laine de mouton) ou végétale (laine de chanvre, ouate de cellulose, laine de bois, liège expansé...). Certains de ces isolants comme le liège ou la laine de bois ne craignent pas l’humidité et sont imputrescibles, donc idéals en rénovation avec isolation intérieure.

Par exemple en cas de condensation, ces isolants sont capables d’absorber l’eau puis de sécher sans en altérer sa qualité isolante. Ce type d’isolant ne se tassera pas, ne pourrira pas (imputrescible) et se remettra en place tout seul après avoir séché.

Les défauts de ces isolants sont leurs performances thermiques qui n’atteignent pas celle des 2 suivants (mais qui sont tout de même très corrects) et leurs prix ! Parmi nos 3 types d’isolants, c’est le plus cher.

 

Les isolants minéraux

Les isolants minéraux sont initialement d’origine naturelle puis transformée par l’homme (ce qui crée un impact sur l’environnement). Les plus connus sont la laine de verre et la laine de roche, mais il y en a d’autres comme par exemple le verre cellulaire.

Même si cet isolant est plus embêtant à la manipulation (il vaut mieux porter un masque et des gants) et craint un peu l’humidité (risque de tassement et de perte d’une partie de son efficacité si ce type d’isolant est trop régulièrement soumis à l’humidité). Il est le meilleur rapport qualité / prix et le bon compromis entre les isolants naturels et synthétiques.

 

Les isolants synthétiques

Les isolants synthétiques sont produits à partir de la pétrochimie, ils ont donc un impact environnemental négatif, mais offrent de très bonnes performances thermiques et sont peu coûteux.

Les plus connues sont le polystyrène extrudé, polystyrène expansé et le polyuréthane. Cependant, ces isolants ont plusieurs défauts et notamment leur faible résistance au feu et leur efficacité phonique quasiment inexistante. De plus, c’est un isolant très étanche à la vapeur d’eau donc il peut amplifier des problèmes d’humidités ou de condensation s’il est mal utilisé, notamment dans des bâtiments anciens où l’on peut créer des problèmes d’humidité.
Enfin, sa rigidité rend parfois difficile une isolation sans créer de ponts thermiques ponctuels.

Ce type d’isolant reste un isolant à utiliser avec parcimonie (à cause de son faible pouvoir phonique et de son étanchéité totale à la vapeur d’eau).

 

 

 

Comment passer d'un DPE G à un DPE D à moindre coût ?

Spécial investisseur immobilier

EN SAVOIR PLUS

 

Isolation des murs par l'intérieur

Le premier élément que nous allons regarder dans l'isolation intérieure est l'isolation des murs par l’intérieur.

Comment isoler des murs par l’intérieur ?

Pour doubler et isoler un mur par l'intérieur, il existe plusieurs solutions mais nous allons vous parler uniquement des deux plus courantes et économiques.

 

Le panneau sandwich collé

Cette méthode consiste au collage sur les murs intérieurs de panneaux sandwich composés d’une plaque de plâtre et d’un isolant, qui est en général du polystyrène. Pour cette méthode, il est important de noter que le mur doit être parfaitement plat, sinon ce n'est pas adapté.

isolation méthode sandwich

De plus, le polystyrène n’a aucun pouvoir phonique, donc rénover un bâtiment dans un centre-ville bruyant avec cette méthode n’est pas l’idéal. Cette solution est adaptée pour les rénovations de bâtiments en maçonnerie ou béton, mais pas pour les bâtiments en pierre, brique, colombage ou autres matériaux anciens.

 

Le doublage sur ossature métallique

Cette technique consiste à la mise en place d’une ossature métallique, d’une laine minérale et de plaques de BA13. Grâce à l’ossature, on peut rattraper un mur qui n’est pas droit. Et la laine minérale peut épouser les irrégularités d’un mur qui n’est pas lisse.

isolation doublage

Nous recommandons cette solution pour l’isolation de bâtiments anciens, avec de la laine de verre ou de roche semi-rigide.

 

Quelle épaisseur d'isolant choisir pour vos murs ?

Lors du choix de votre concept d’isolation intérieure, vous devez faire attention à la création d'humidité entre l’isolant et le mur qui sera inévitable.

En effet, en isolant vos murs, vous allez les refroidir et risquer la création de pathologies liées à l'humidité. Le but est donc de ne pas « trop les refroidir » et ainsi ne pas dépasser certaines valeurs critiques. Cela permettra d'éviter la création de champignon derrière l’isolant, de détériorer le bâtiment, de décoller la peinture et d’affaiblir le pouvoir isolant des isolations en le gorgeant d’eau.

Les bâtiments anciens en pierre ou à colombage sont bien plus sensibles à l’humidité que les bâtiments industriels en maçonnerie ou béton, la stratégie d’isolation par l’intérieur que nous recommandons est donc :

  • Pour les bâtiments anciens (<1945) isoler en 45 mm de laine minérale semi-rigide avec kraft intégré.
  • Pour les bâtiments récents (>1945) isoler en 100 mm de laine minérale semi-rigide avec kraft intégré.

 

Comment passer d'un DPE G à un DPE D à moindre coût ?

Spécial investisseur immobilier

EN SAVOIR PLUS

 

Isolation du plafond par l'intérieur

Le deuxième élément que nous allons regarder dans l'isolation intérieure est l'isolation du plafond par l’intérieur. Pour isoler le plafond votre plafond, vous avez deux possibilités, l'isolation avec des rouleaux de laine minérale ou par soufflage d'ouate.

 

Isoler votre plafond avec de la laine minérale sur le plancher des combles ou avec un faux plafond

L'isolation du plafond par rouleaux de laine de minérale (comme la laine de verre) est le moyen le plus simple d'isoler. Pour cela vous avez deux possibilités :

  • Si votre plafond est sous les combles, la meilleure solution est de déposer des rouleaux de laine minérale à même le sol du grenier. Pour améliorer la performance thermique et l’étanchéité à l’air, poser une deuxième couche de laine en croisé sur la première (voir photo ci-dessous) est une excellente solution.
    De plus, si vous n'êtes pas propriétaire de l'entièreté de l'immeuble, les combles peuvent être inclus dans les parties communes. De ce fait, il est possible que la copropriété finance les travaux d'isolation. Néanmoins, cela nécessite que vous ayez leur approbation pour effectuer les travaux.
  • L'autre possibilité est d'utiliser un faux plafond pour y mettre les rouleaux de laine minérale. Avec cette méthode, vous allez perdre de la hauteur sous plafond et donc de la superficie. C'est pour cela que l'isolation par les combles est plus intéressante que la méthode avec un faux plafond.

devenir marchand de biens

L'isolation du plafond par soufflage d'ouate

L'isolation du plafond par soufflage est une alternative plus écologique qui devient de moins en moins chère et qui parfois, est même moins coûteuse que l’isolation par rouleau. Cette technique nécessite que votre plafond se situe sous des combles.

Elle consiste à souffler un isolant, en général de la ouate de cellulose à même le sol du grenier ou des combles. Là encore, si vous n'êtes pas propriétaire de l'entièreté de l'immeuble, les combles peuvent être inclus dans les parties communes. De ce fait, il est possible que la copropriété finance les travaux d'isolation. Néanmoins, cela nécessite que vous ayez leur approbation pour effectuer les travaux.

 

Isolation plafond appartement dernier étage

Afin de choisir la technique la plus avantageuse pour vous, demandez à l’entreprise que vous choisissez de chiffrer les 2 alternatives.

 

Isolation du sol par l'intérieur

Le dernier élément de l'isolation thermique par l'intérieur est l'isolation du sol. L'isolation intérieure du sol est la partie la "moins rentable", la moins importante dans un DPE et également la plus complexe à traiter thermiquement. Néanmoins, dans certains cas, comme lorsque le sol donne sur une cave ou un terre-plein, il faut théoriquement isoler le sol.

 

Isolation intérieure d'un sol au-dessus d'une cave ou d'un vide sanitaire

L'idéal dans ce cas, c'est d'isoler par le dessous donc par la cave, ou le vide sanitaire. Il est certain que vous allez perdre de la hauteur dans votre cave mais c'est préférable plutot que dans votre pièce à vivre.

Dans le cas d’une dalle béton, nous recommandons l'utilisation du polystyrène. C’est un des rares cas où utiliser du polystyrène est recommandé, car on ne recherche pas la performance phonique dans cette situation. De plus, le polystyrène est étanche, insensible à l’humidité et pas cher, donc adapté à la cave sous une dalle béton.

 

Isolation intérieure d'un sol avec un plancher bois sur terre-plein

Dans le cas d'un sol avec un plancher bois sur terre-plein,si vous souhaitez conserver votre dalle en bois alors il est possible d’isoler par le dessous. Pour cela, vous devez retirer les lames de plancher, l'isolant et les remplacer par de l’OSB.

Néanmoins, le point le plus complexe à gérer dans ce cas est l’humidité du terre-plein. En effet, la sous-face du plancher bois était ventilée par un vide avant la mise en place de l’isolant ce qui permettait au plancher et surtout aux solives de ne pas pourrir.

Isolation intérieure d'un sol par-dessus une dalle bois ou béton

Dans le cas d'une isolation intérieure du sol par le dessus, il y a plusieurs stratégies mais sauf dans le cas d’une réhabilitation complète, cela risque d’être compliqué à mettre en place.

 

Comment passer d'un DPE G à un DPE D à moindre coût ?

Spécial investisseur immobilier

EN SAVOIR PLUS

 

La première cause de cette complication est qu'isoler par-dessus le sol signifie perdre 10 à 15 cm de hauteur sous-plafond. En plus de cette perte de hauteur, cela va vous obliger à changer toutes les portes intérieures, retirer les plinthes existantes, rehausser les ouvertures de portes de 10 à 15 cm, etc.

Donc dans le cadre d'un projet de rafraîchissement ou de rénovation moyenne, vous vous rendez bien compte qu’il n’est pas intéressant de faire cela dû au coût que cela va vous imposer.

Néanmoins, si vous n'avez pas d'autre option que d'isoler par-dessus le sol, la solution va être de changer le revêtement du sol et de prévoir une sous-couche thermique de quelques millimètres d’épaisseur et de privilégier par dessus du PVC ou stratifié.

 

Petite astuce pour votre DPE, n’hésitez pas à insister avec le diagnostiqueur et à lui fournir une photo et la fiche technique de la sous-couche thermique que vous avez utilisées pour qu’il la prenne en compte dans le DPE. En effet, cela a une incidence très positive sur le DPE.

 

L’isolation intérieure est un véritable atout pour votre DPE. Notre école Rénover pour Gagner vous guide pour une isolation la plus performante possible à moindre coût.

Les travaux de rénovation énergétique peuvent coûter cher. La formation Rénover Pour Gagner vous accompagne pour réduire le coût de ces travaux. Et cela passe par le choix du meilleur isolant.

Oubliez les formations génériques et ne prenez plus le risque de vous lancer seul. L’école Rénover pour Gagner accompagne réellement et concrètement les porteurs de projets pour l’achat et la rénovation de passoires énergétiques.

Et pour vous l'expliquer, nous organisons tous les jeudis un webinaire sur « 19 astuces pour rénover en classe D au meilleur coût ».

C’est un webinaire de 1h30 qui est un condensé des 188 pages du Guide Cerema sur le nouveau DPE. Combiné à 7 années d’expérience dans un bureau d’étude thermique et de 10 années d’expérience dans l’investissement immobilier.

 

Comment passer d'un DPE G à un DPE D à moindre coût ?

Spécial investisseur immobilier

EN SAVOIR PLUS

Spécial investisseur immobilier
Comment passer d'un DPE G à un DPE D à moindre coût ?
EN SAVOIR PLUS