Comment isoler thermiquement le plafond d’un appartement au dernier étage ?

Fabien Liegeois
Par Fabien Liegeois
Isolation plafond appartement dernier étage

Améliorer le DPE de son logement est devenu une priorité pour les propriétaires depuis le 1er janvier 2023. En effet, la loi Climat & Résilience, est entrée en application et a rendu la préoccupation des performances thermiques des bâtiments obligatoires. Sous peine de se retrouver dans l’incapacité de louer leur bien, certains propriétaires de logements classés en DPE F et G préfèrent vendre leur passoire thermique que de faire l’effort de les rénover.

Afin de remettre ces passoires thermiques en location, il faut procéder à de la rénovation énergétique pour augmenter leurs notes de DPE. Isoler thermiquement le plafond d’un appartement au dernier étage peut représenter une diminution de 30% des déperditions thermiques d’un immeuble, l’isoler peut donc vous permettre de contribuer à l’augmentation de la note de votre DPE.

Qu’est ce que l’isolation thermique du plafond d’un appartement au dernier étage ? Pourquoi et comment la faire ? Isolation thermique par les combles ou un faux plafond ? On vous explique tout dans cet article pour devenir un pro de l’isolation !

Pourquoi est-il important d’isoler le plafond d’un appartement au dernier étage ?

L’isolation du plafond d’un appartement au dernier étage, comme nous l’avons mentionné précédemment, représente jusqu’à 30% des déperditions thermique de votre habitation. Avec la loi climat & résilience, la note de votre DPE est importante puisque vous pouvez vous retrouver dès à présent dans l’impossibilité de louer votre logement, si votre DPE a la note de G.

Pour augmenter votre DPE, isoler le plafond de votre appartement au dernier étage est donc une des premières actions à mener.

De plus, l’isolation du plafond de votre appartement au dernier étage va vous permettre de :

  • Améliorer votre DPE, comme cité précédemment, l’isolation thermique du plafond d’un appartement au dernier étage ou des combles est un élément majeur dans le calcul du DPE. Procéder à son isolation va donc améliorer directement votre DPE.
  • Augmenter la valorisation de votre bien, de par l’amélioration de la note de votre DPE, votre bien sera valorisé, ce qui vous permettra de réaliser une plus value en cas de revente ou d’augmenter simplement vos loyers.
  • Des locataires satisfaits, en effet, les déperditions énergétiques impliquent des coûts supplémentaires pour les locataires ainsi qu’une dégradation de leur santé. Isoler le plafond de votre appartement au dernier étage rend donc votre logement plus attractif pour vos locataires.
  • Lutter contre le réchauffement climatique, l’isolation du plafond d’un appartement au dernier étage contribue à limiter les déperditions thermiques et donc d’éviter la surconsommation d’énergie et d’émissions de gaz à effet de serre.

rénovation

Quel isolant choisir pour maximiser la performance énergétique de votre logement et améliorer son DPE ?

Pour isoler thermiquement le plafond d’un appartement au dernier étage afin maximiser les performances énergétiques de votre logement, il est essentiel de connaître les différents isolants que vous pouvez choisir.

Les 3 principaux types d’isolants pour maximiser les performances énergétiques de votre logement

Les isolants naturels – d’origine animale

Les isolants naturels sont d’origine animale (plume de canard, laine de mouton) ou végétale (laine de chanvre, ouate de cellulose, laine de bois, liège expansé…). L’avantage de ce type d’isolant est que pour certains, comme le liège ou la laine de bois, ils ne craignent pas l’humidité et sont imputrescibles. Ces isolants sont donc idéals en rénovation pour de l’isolation thermique intérieure.

isolant naturel

Par exemple, en cas de condensation, ces isolants thermiques sont capables d’absorber l’eau puis, de sécher sans en altérer sa qualité isolante. Ce type d’isolant ne se tasse pas, ne pourrit pas (imputrescible) et se remet en place après avoir séché.

En revanche, les défauts de ces isolants sont leurs performances thermiques qui n’atteignent pas celle des 2 suivants et leurs prix ! En effet, parmi les 3 types d’isolants que nous vous présentons, les isolants naturels sont les plus chers.

Les isolants minéraux

Les isolants minéraux sont initialement d’origine naturelle puis transformer par l’homme. Les plus connues sont la laine de verre et la laine de roche, mais il y en a d’autres comme par exemple le verre cellulaire.

Isolant minéral

L’avantage de ce type d’isolant est qu’il possède le meilleur rapport qualité / prix et est le bon compromis entre les isolants naturels et synthétiques d’un point de vu écologique.

Néanmoins, les isolants minéraux sont plus embêtants à manipuler du fait de l’irritabilité qu’il procure (il est préférable de porter un masque et des gants lors de leur manipulation) et ils craignent un peu l’humidité.

Les isolants synthétiques

Les isolants synthétiques sont quand à eux produit à partir de la pétrochimie. Ils ont donc un impact environnemental négatif mais offrent de très bonnes performances thermiques et sont peu coûteux. Les plus connues sont le polystyrène extrudé, polystyrène expansé et le polyuréthane.

isolant synthétique

Cependant, ces isolants ont plusieurs défauts, notamment leur faible résistance au feu et leur faible efficacité phonique. De plus, c’est un isolant étanche à la vapeur d’eau, il peut donc amplifier les problèmes d’humidités ou de condensation s’il est mal utilisé. C’est d’autant plus vrai pour les bâtiments anciens où l’on peut créer des problèmes d’humidité comme des remontées capillaires.

Enfin, sa rigidité rend parfois difficile une isolation sans créer de ponts thermiques ponctuels. Chez rénover pour gagner nous recommandons d’utiliser les isolants synthétiques avec parcimonie du fait de son faible pouvoir phonique et de son étanchéité totale à la vapeur d’eau.

Notez qu’il y a également une catégorie de nouveaux produits comme les isolants minces, les isolants sous vides, etc… Mais nous n’y attarderons pas car ils sont soit trop cher (isolant sous vide) soit moyennement efficace (isolant mince) selon nous

Les différentes méthodes d’isolation du plafond d’un appartement au dernier étage

Pour isoler le plafond d’un appartement situé au dernier étage, vous avez deux possibilités, l’isolation avec des rouleaux de laine minérale ou par soufflage d’ouate.

Isoler votre plafond avec de la laine minérale sur le plancher des combles ou avec un faux plafond

L’isolation du plafond de votre appartement situé au dernier étage par rouleaux de laine de minérale (comme la laine de verre) est le moyen le plus simple d’isoler. Pour cela vous avez deux possibilités :

  • La meilleure solution est de déposer des rouleaux de laine minérale à même le sol du grenier. Pour améliorer la performance thermique et l’étanchéité à l’air, poser une deuxième couche de laine en croisé sur la première (voir photo ci-dessous) est une excellente solution. De plus, si vous n’êtes pas propriétaire de l’entièreté de l’immeuble, les combles peuvent être inclus dans les parties communes. De ce fait, il est possible que la copropriété finance les travaux d’isolation. Néanmoins, cela nécessite que vous ayez leur approbation pour effectuer les travaux.

Isolation plafond par les combles par rouleau

  • L’autre possibilité est d’utiliser un faux plafond pour y mettre les rouleaux de laine minérale. Avec cette méthode, vous allez perdre de la hauteur sous plafond et donc de la superficie. C’est pour cela que l’isolation par les combles est plus intéressante que la méthode avec un faux plafond.

Isolation faux plafond

L’isolation du plafond par soufflage d’ouate

L’isolation du plafond de votre appartement situé au dernier étage par soufflage est une alternative plus écologique qui devient de moins en moins chère et qui parfois, est même moins coûteuse que l’isolation par rouleau. Cette technique consiste à souffler un isolant, en général de la ouate de cellulose à même le sol du grenier ou des combles. Là encore, si vous n’êtes pas propriétaire de l’entièreté de l’immeuble, les combles peuvent être inclus dans les parties communes. De ce fait, il est possible que la copropriété finance les travaux d’isolation. Néanmoins, cela nécessite que vous ayez leur approbation pour effectuer les travaux.

Isolation comble par soufflage

Afin de choisir la technique la plus avantageuse pour vous, demandez à l’entreprise que vous choisissez de chiffrer les 2 alternatives.

La ventilation, un élément à ne pas oublier dans les travaux de rénovation énergétique de votre immeuble !

Lorsque vous allez isoler le plafond de votre appartement par les combles ou avec un faux plafond, il est important de regarder également si celui-ci est bien ventilé. Outre le fait qu’une mauvaise ventilation peut représenter jusqu’à 20% des déperditions thermique de votre appartement, l’humidité peut également endommager vos isolants.

Ces déperditions s’expliquent par le fait que lorsque vous ventilez votre logement en hiver, par exemple en ouvrant les fenêtres, vous le refroidissez parce que les calories vont sortir pour aller « chauffer les rues ». Et cet élément est pris en compte par le logiciel DPE dans l’estimation des performances énergétiques de votre immeuble.

VMC simple flux

Le meilleur moyen pour assurer une bonne ventilation dans votre logement est l’utilisation d’une ventilation mécanique contrôlée. Pour vous aider, dans le choix de votre ventilation mécanique contrôlée (VMC), si vous demandez conseils à un expert, il est fort probable qu’il vous redirige vers une VMC double flux. En effet, ce système est le meilleur choix si on regarde uniquement l’impact au niveau du DPE.

Néanmoins, c’est également la solution la plus chère et celle qui demande le plus d’entretien, du fait qu’il faut régulièrement changer les filtres présents dans ce système.

Mais comme vous le savez, chez rénover pour gagner, nous avons comme stratégie de trouver le meilleur équilibre entre le prix, la durabilité, l’entretien et le DPE.

En tenant compte de cette stratégie, nous vous recomandons le choix de la VMC hygroréglable qui est une excellente solution. La meilleure en termes de rapport « prix – durabilité – entretien – DPE ».

Quelles aides financières pour effectuer vos travaux d’isolation du plafond ?

Pour vous aider à financer vos travaux d’isolation, des aides sont à votre disposition. Il y a notamment maprimrénov’, les certificats d’économies d’énergie (CEE), les aides locales et les aides des collectivités.

MA PRIM RÉNOV’

Maprimerénov’ a été lancée le 1er janvier 2020 par l’État pour aider à financer les travaux de rénovation énergétique. Cette aide est accessible à tous les propriétaires, qu’ils soient occupants, propriétaires bailleurs ou copropriétaires.

Pour en bénéficier, vous devez être propriétaire de votre résidence principale construite depuis plus de 15 ans en France métropolitaine ou depuis plus de 2 ans pour les logements situés en Guadeloupe, en Guyane, en Martinique, à La Réunion ou à Mayotte. Vous devez également faire réaliser les travaux par une entreprise Reconnue Garante de l’Environnement (RGE).

Avec Maprimerénov’ vous pouvez bénéficier jusqu’à 20 000€ par logement sur 5 ans et elle est cumulable avec CEE, aides locales et les aides « coup de pouce ».

Les Certificats d’Économies d’Énergie (CEE)

L’isolation du plafond d’un appartement du dernier étage est parmi la cinquantaine d’opérations admissibles aux primes CEE afin de financer la rénovation totale ou partielle d’un logement. Ces opérations sont régies par des fiches standardisées (« FOST ») qui encadrent les travaux. Depuis 2016, des aides supplémentaires, appelées « Coup de pouce », viennent renforcer le dispositif des CEE, avec des montants fixes et bonifiés.

Les AIDES LOCALES et AIDES COLLECTIVITÉS

Les propriétaires peuvent s’informer auprès des collectivités locales. Ces dernières mettent parfois en place des dispositifs complémentaires aux aides nationales pour soutenir les bailleurs afin de réaliser des travaux. Ces travaux n’ont pas nécessairement besoin d’améliorer les performances énergétiques du logement pour bénéficier des aides..

Fabien Liegeois
Fabien Liegeois

De bureau d’études d’ingénieurs-conseils du bâtiment à investisseur-rénovateur libre aujourd’hui, je guide désormais les investisseurs avisés grâce à ma triple expérience : la rénovation, la thermique du bâtiment et l’investissement immobilier.

Cet article vous a plu ? Partagez-le !

LinkedIn
X
Email
Facebook

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ça peut aussi vous intéresser :

A qui déléguer ses travaux ?
Rénovation rentable

A qui déléguer ses travaux ?

Pour votre chantier de rénovation de passoire thermique, vous vous demandez ce que vous allez réaliser vous-même et quelles tâches vous allez déléguer. Mais est-il…

En savoir +