Isoler les combles de sa maison pour améliorer son DPE

Fabien Liegeois
Par Fabien Liegeois
Isolation des combles

Depuis le 1er janvier 2023, la loi Climat & Résilience, est entrée en application et a rendu la préoccupation des performances thermiques des bâtiments obligatoires. En effet, certains propriétaires de logements classés en DPE F et G se retrouvent dans l’incapacité de louer leur bien et préfèrent vendre leur passoire thermique que de faire l’effort de les rénover.

Pour réhabiliter ces biens afin de les remettre en location, il faut procéder à de la rénovation énergétique pour augmenter leurs notes de DPE. Quand on sait que les combles représentent jusqu’à 30% des déperditions thermiques d’une habitation, les isoler peut vous permettre de contribuer à l’augmentation de la note de votre DPE.

Qu’est ce que l’isolation thermique des combles ? Pourquoi et Comment la faire ? On vous explique tout dans cet article pour devenir un pro de l’isolation !

Qu’est ce que l’isolation des combles ?

Les combles sont la partie de votre maison qui sert à soutenir la toiture. En général, la partie des combles se trouvent entre le plafond du dernier étage et la toiture du bâtiment et sont également appelés grenier. Isoler cette partie, va consister à supprimer les déperditions thermiques de cette section de l’habitation.

Néanmoins, avant de choisir la technique d’isolation thermique, vous devez identifier si vous êtes en présence de comble perdus ou de combles aménagés. Puisque la technique d’isolation va varier si vous souhaitez aménager les espaces sous le toit ultérieurement.

Les combles perdus

Les combles perdus appelés également combles non-aménageable comme leur nom l’indique, sont considérés comme non habitable. Ils peuvent être difficiles à aménager pour plusieurs raisons :

  • La hauteur sous toit est insuffisante
  • L’accès aux combles est impossible
  • L’accès dans les combles est empêché par la charpente

Les combles aménagés

Les combles aménagés, ou appelé également les combles aménageables, contrairement aux combles perdus, peuvent être aménagés en pièces supplémentaires. Cela peut permettre une plue-value immobilière en cas de revente en dotant l’habitation d’un espace de vie supplémentaire.

Les combles aménagés sont possibles dépendamment de la structure de la charpente, de la hauteur sous toit, ou du moyen pour y accéder.

Pour l’isolation de ce type de comble, il est important de ne pas réduire ou de réduire au minimum les volumes de la pièce. Pour cela, l’isolant sera en général installé sur la partie inclinée du toit entre les chevrons.

Pourquoi est-il important d’isoler les combles ?

L’isolation des combles, comme nous l’avons mentionné précédemment, représente jusqu’à 30% des déperditions thermique de votre habitation. Avec la loi climat & résilience, la note de votre DPE est importante puisque vous pouvez vous retrouver dès à présent dans l’impossibilité de louer votre logement, si votre DPE a la note de G.

Pour augmenter votre DPE, isoler vos combles est donc une des premières actions à mener.

De plus, l’isolation des combles perdus ou aménageables va vous permettre de :

  • Augmenter la valorisation de votre bien, que cela soit par l’amélioration de la note de votre DPE ou bien par la création d’une pièce supplémentaire, votre bien sera valorisé, ce qui vous permettra de réaliser une plus value en cas de revente ou d’augmenter simplement vos loyers
  • Des locataires satisfaits, en effet, les déperditions énergétiques implique des coûts supplémentaires pour les locataires ainsi qu’une dégradation de leur santé. Isoler les combles rend donc votre logement plus attractif pour vos locataires.
  • Lutter contre le réchauffement climatique, isoler vos combles contribue à limiter les déperditions thermiques et donc d’éviter la surconsommation d’énergie et d’émissions de gaz à effet de serre.
  • Améliorer votre DPE, comme mentionné précédemment, l’isolation des combles est un élément majeur dans le calcul du DPE. Procéder à leur isolation va donc améliorer directement votre DPE

Isolation des combles perdus pour améliorer son DPE

Pour l’isolation des combles perdus, ce qui se fait le plus souvent, c’est la mise en place d’un isolant sur le sol du grenier. Avec les nouvelles réglementations DPE, il faut désormais au moins 30 cm d’isolation. Pour y parvenir, il y a 2 possibilités, l’isolation par rouleaux ou l’isolation par soufflage.

Isolation des combles

Isolation par rouleaux

L’isolation des combles perdus par rouleaux est le moyen le plus simple d’isoler. Pour cela vous devez déposer des rouleaux de laine minérale à même le sol du grenier. Pour améliorer la performance thermique et l’étanchéité à l’air, poser une deuxième couche de laine en croisé sur la première (voir photo ci-dessous) est une excellente solution.

Isolation par soufflage

L’isolation des combles perdus par soufflage est une alternative plus écologique qui devient de moins en moins chère et qui parfois, est même moins coûteuse que l’isolation par rouleau. Cette technique consiste à souffler un isolant, en général de la ouate de cellulose à même le sol du grenier.

Afin de choisir la technique la plus avantageuse pour vous, demandez à l’entreprise que vous choisissez de chiffrer les 2 alternatives.

Sachez également qu’en isolant le sol du grenier vous allez le rendre plus froid qu’auparavant. Si vous avez des gaines de votre Ventilation Mécanique Controlé (VMC) dans vos combles, il faudra penser à les isoler également.

Dans quel cas utiliser un pare vapeur ?

L’objectif du pare vapeur est d’empêcher l’humidité du dernier étage de se retrouver dans l’isolant de vos combles et de diminuer les fuites d’airs par le plafond.

Il est souvent très compliqué de poser correctement un pare vapeur du fait de l’irrégularité des planchers ou de la difficulté d’accès. Il est tout de même possible de se contenter du kraft de la laine minérale.

Néanmoins, les deux cas où le pare vapeur est nécessaire sont :

• L’installation d’un faux plancher par dessus l’isolant du grenier, qui lui-même a été posé sur une dalle en bois.

• Un grenier peu ventilé à cause d’un pare pluie avec un isolant posé sur une dalle bois.

Pourquoi l’utilisation du pare vapeur est recommandée dans ces 2 cas ?

Parce qu’une dalle bois n’est pas étanche et que dans ces 2 cas, l’isolant ne pourra pas évacuer correctement l’humidité qu’il a reçue de l’étage inférieur. Cela va créer de la condensation sous le pare pluie du toit car en hiver, il y a une différence de température entre le grenier (chaud et humide) et l’extérieur (froid).

En revanche, dans les cas où la dalle est en béton, ou le plafond est enduit, ou le grenier est bien ventilé, alors le pare vapeur n’est pas nécessaire. En effet, la dalle en béton ou enduit fait déjà office de pare vapeur et si le grenier est bien ventilé alors l’humidité contenue dans l’isolant pourra s’évacuer, cela permettra donc à l’isolant de sécher.

Isolation des combles aménageables pour améliorer son DPE

Comme nous l’avons mentionné précédemment, les pertes d’énergie par le toit d’une maison à deux étages représentent jusqu’à 30 % des coûts de chauffage.

Assurez-vous d’avoir une bonne hauteur sous plafond !

Le principal problème avec l’isolation des combles aménageable, c’est d’avoir une profondeur insuffisante entre les chevrons, pour pouvoir mettre suffisamment d’isolant afin d’atteindre un DPE de classe D. Si cette profondeur est insuffisante, il faut remettre une couche d’isolant sous les chevrons ce qui a pour impact de faire perdre de la hauteur et donc de la surface pour votre pièce.

L’idée est donc de trouver le juste équilibre entre le volume que l’on perd, l’épaisseur et le type d’isolation. D’ailleurs, il est important de noter que lorsque vous cherchez un bien à rénover avec un comble à aménager, une des premières choses à regarder est la hauteur des combles.

Dans le cas où, sans isolation, la hauteur n’est pas importante, alors vous pouvez passer au bien suivant, car lorsque vous procéderez à l’isolation des combles, vous perdrez encore de la hauteur !

Comment isoler des combles aménageables ?

Pour élaborer votre concept d’isolation lors de vos rénovations, vous devez voir avec un thermicien ou un diagnostiqueur l’épaisseur minimale à mettre en toiture (l’exigence minimale lors de la mise en place d’une isolation en toiture est un R = 4,4 m2.K/W). D’autant plus qu’un logement sous les combles est le type de logement le plus compliqué à rénover en classe D.

Vous pouvez faire un DPE projeté, cela vous permettra de vous rendre compte si isoler entre les chevrons est suffisant ou s’il faut ajouter une couche d’isolant supplémentaire.

Néanmoins, voici un concept standard qui fonctionne toujours et qui est économique :

Isolation des combles aménageable

Si vous ne refaites pas la couverture de la toiture et que vous avez juste des tuiles, ce concept fonctionne aussi. Il faudra juste que vous laissiez une lame d’air entre l’isolant et les tuiles.

Dans le cas où vous avez un pare pluie ancien non HPV (Haute Perméabilité à la Vapeur d’eau) par exemple les pare pluies transparents, alors il vaut mieux le retirer. Vous pouvez également laisser une lame d’air d’au moins 2 cm et trouer le pare pluie à quelques endroits pour que la lame d’air entre dans l’isolant afin que le pare pluie soit ventilée.

L’idéal est d’utiliser un pare vapeur hygrovariable qui va empêcher la vapeur d’eau de rentrer dans l’isolant en hiver et qui va assécher l’isolant en été.

L’important est de choisir une solution pour que votre isolant dure dans le temps et qu’il ne se retrouve pas gorgé d’eau car il n’a pas pu évacuer l’humidité du logement qu’il a absorbé. Même si vous avez un pare vapeur, il y aura forcément des points faibles par lesquelles l’humidité du logement va passer. Si l’isolant n’arrive pas à sécher, alors il va accumuler de l’eau au fil des années et vous verrez progressivement des taches d’humidité brunâtres apparaître sur le plafond.

Pour les gaines électriques, l’idéal est qu’elles se retrouvent entre le placo et le pare vapeur pour éviter de percer le pare vapeur. Si l’électricien n’a pas le choix de passer à travers le pare vapeur (par exemple pour alimenter un luminaire extérieur) alors il faudra passer la gaine par une « manchette d’étanchéité ».

Comme vous l’aurez compris en lisant cet article, l’isolation thermique est complexe et nécessite un réel savoir-faire afin de s’assurer que celle-ci soit bien faite. Dans cet article, vous avez eu un bref aperçu des éléments à surveiller pour isoler vos combles, si vous souhaitez en savoir plus sur la rénovation énergétique un webinaire sur « 19 astuces pour rénover en classe D au meilleur coût » vous est offert !

C’est un webinaire de 1h30 qui est un condensé des 188 pages du Guide Cerema sur le nouveau DPE. Combiné à un expert possédant 7 années d’expérience dans un bureau d’étude thermique et de 10 années d’expérience dans l’investissement immobilier.

Fabien Liegeois
Fabien Liegeois

De bureau d’études d’ingénieurs-conseils du bâtiment à investisseur-rénovateur libre aujourd’hui, je guide désormais les investisseurs avisés grâce à ma triple expérience : la rénovation, la thermique du bâtiment et l’investissement immobilier.

Cet article vous a plu ? Partagez-le !

LinkedIn
X
Email
Facebook

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ça peut aussi vous intéresser :