RÉNOVER POUR GAGNER

Moisissures et mérule : comment les prévenir et les traiter efficacement ?

Moisissures et mérule : Comment les prévenir et les traiter efficacement ?

Apparaissant tous deux lorsque l’humidité d’un bâtiment n’a pas été correctement prise en charge, les moisissures et la mérule ont des conséquences différentes. La gravité de la situation n’est pas équivalente, et les solutions pour en venir à bout ne sont pas exactement les mêmes. Voyons ensemble tout ce qu’il faut savoir sur les moisissures, mérules et autres champignons afin de les éviter ou de les faire disparaître en rénovation.

 

Comment passer d'un DPE G à un DPE D à moindre coût ?

Spécial investisseur immobilier

EN SAVOIR PLUS

 

Quelles différences entre les moisissures et la mérule ?

Comme nous le disions, les causes de l’apparition des moisissures et de la mérule sont les mêmes… Mais ce n’est pas du tout la même chose de constater la présence de moisissure dans un logement et d’être attaqué par la mérule. Une petite mise au point s’impose.

 

Tout savoir sur les moisissures

Il est tout d’abord très intéressant de noter que la moisissure est un champignon loin d’être rare… En réalité, elle est omniprésente autour de nous ! En extérieur, une quantité importante de spores de moisissures est constamment présente. 

Un problème se pose lorsque de la moisissure commence à se développer en grande quantité à l’intérieur des bâtiments. Il existe des types spécifiques de moisissures qui peuvent s’avérer dangereuses en cas de forte concentration. Elles peuvent attaquer les voies respiratoires des occupants, et même la structure des bâtiments.

Mieux vaut donc toujours s’attaquer au problème rapidement. La moisissure est assez facile à repérer. Elle est facilement reconnaissable car elle laisse des traces noires le long des murs, dans les coins et en bordure de fenêtres.

 

La condensation → principale cause de développement des moisissures La condensation → principale cause de développement des moisissures

 

De plus, la moisissure a une odeur très particulière… Mais il ne faut pas confondre la présence de moisissure et une simple odeur de renfermé. L’odeur de renfermé part rapidement après avoir aéré un espace. 

 

Tout savoir sur la mérule

 

La (ou le) mérule, parfois appelée « pourriture sèche », « champignon des maisons » ou « champignon de charpentes » est une autre paire de manche…

Concrètement, le mot est utilisé pour désigner plusieurs espèces de champignons qui se nourrissent de bois. Cependant, le terme est le plus souvent utilisé pour désigner l'espèce la plus couramment responsable de la dégradation du bois des maisons. Ce type de mérule apparaît de plus en plus fréquemment dans les logements français, notamment à l’ouest du pays. 

Les mérules sont des champignons particulièrement dangereux pour les habitations. N’ayant pas besoin de beaucoup d’eau et étant particulièrement habiles pour s’en procurer, ils sont capables de s’étendre à partir d’un simple point de fixation. De plus, leur progression est très rapide.

La mérule se développe dans le bois humide, le plus souvent dans des endroits mal aérés, chauds et humides. On les retrouve généralement sous les planchers, ou dans des faux plafonds. Le bois infesté peut généralement être brisé à la main.

Concrètement, la mérule peut prendre plusieurs formes. 

  • Petits filaments blancs en forme de coton
  • Taches jaunâtres ou orangées molles au toucher
  • Champignon brun en forme de crêpe

 

Comment reconnaître la mérule ?

 

Elle se repère aussi par son odeur de moisi distinctif.

 

Coniophora Putena : un cousin de la mérule à connaître

 

Le coniophora Putena, plus couramment appelé champignon des caves, a globalement les mêmes caractéristiques que la mérule. En revanche, il a besoin de plus d’humidité et d’obscurité pour se développer… C’est pour cette raison qu’on le retrouve généralement dans les caves. 

Sa forme filamenteuse, de couleur grise ou noire, est légèrement différente de la mérule. Elle fait plutôt penser à des racines. 

En revanche, les solutions à envisager pour se débarrasser du champignon des caves sont les mêmes que pour la mérule. Nous aborderons ce point plus loin. 

Comment venir à bout de la moisissure et de la mérule ?

Comment venir à bout de la moisissure et de la mérule ?

Maintenant que nous en savons un peu plus sur ces deux enquiquineurs que sont la moisissure et la mérule, voyons comment prévenir leur apparition, et comment en venir à bout le cas échéant.

 

L’humidité : la cause de tous les maux !

 

Qu’il s’agisse de moisissures, de mérules, ou d’un autre type de champignon, la cause de leur présence est toujours la même… Il s’agit de l’humidité. Pour la moisissure, il s’agit plus précisément de problèmes de condensation

C’est d’ailleurs pour cette raison que dans les logements, la moisissure se développe dans les endroits les plus froids et humides des logements. Vous l’avez sans doute remarqué, elle apparaît dans ces « points singuliers » que sont :

  • Les angles des pièces donnant sur l’extérieur.
  • Les plafonds côté façade.
  • Les contours de fenêtres.
  • L’arrière des meubles imposants.
  • Les pièces humides (cuisine, salle de bain).

En revanche, comme nous le disions, la mérule se développe sur le bois situé dans les endroits humides et mal aérés.

 

 

Comment lutter contre les moisissures ?

 

Pour se développer, la moisissure a besoin d’humidité et de nourriture. Elle peut se nourrir de bois, mais aussi de placoplâtre ou de tissu. Pour éviter que les moisissures ne se développent, il faut donc en priorité retirer la source d’humidité susceptible de les attirer. Il peut s’agir d’une infiltration d’eau… Mais le plus souvent la moisissure se développe lorsqu’il y a un excédent d’humidité dans l’air.

L’excès d’humidité dans l’air peut être dû au fait que la maison a été inoccupée pendant un moment. Dans ce cas la situation n’a rien de problématique... Malheureusement souvent la moisissure apparaît lorsque la maison est mal ventilée ou isolée. 

Les problèmes de condensation sont fréquents dans les vieux bâtiments qui ont été rénovés et qui ne peuvent plus profiter d’une ventilation naturelle. En effet l’ajout de double vitrage, de BA13 ou même d’enduit peuvent rendre les logements trop étanches.  Notez aussi que les chauffages par convection, qui chauffent uniquement l’air, peuvent amplifier le problème, car avec eux les murs restent froids. 

 

C’est pour cette raison que pour compenser l’étanchéité d’une maison, il faut ajouter une VMC et des grilles d’aération sur les fenêtres. Généralement, cela suffit à résoudre les problèmes de moisissure ! Une fois la pièce correctement ventilée, la moisissure cesse de se développer. Passer à un chauffage de type rayonnant peut également aider lorsque la moisissure est particulièrement tenace.

En ce qui concerne les infiltrations d’eau, le problème est malheureusement un peu plus complexe… Il convient avant tout de bien cerner l’origine de l’infiltration pour pouvoir la solutionner efficacement. Pour cela, nous vous invitons à lire nos fiches techniques sur les infiltrations

 

Se débarrasser définitivement de la moisissure

Une fois que la source du problème a été éliminée, il n‘y a plus qu’à retirer la moisissure. Rassurez-vous, cela est généralement assez facile ! Pour cela, il suffit de frotter les champignons avec un produit efficace tel que du vinaigre ou de l’eau de javel. D’autres produits sont vendus dans le commerce. Une fois que le champignon a été traité, il n’y a plus qu’à laisser sécher. On essuie, puis avec un petit coup de peinture par-dessus, le tour est joué ! 

Pour avoir l’esprit tranquille, sachez que certains tests de qualité de l'air peuvent vous indiquer le nombre et le type de spores de moisissure dans l'air. Vous saurez ainsi si le problème a été correctement résolu !

 

Comment se débarrasser des mérules ?

Vous l’aurez compris, la mérule est plus tenace que la moisissure… Il est même quasiment impossible d’en venir à bout par soi-même… 

Pour bien faire et éviter que la maison ne sombre complètement, le mieux est de contacter une société agréée QUALIBAT 1522 (traitement des bois) ou QUALIBAT 1532 (traitement des champignons lignivores).

En effet plusieurs travaux sont à effectuer pour éliminer la mérule et rendre le bâtiment salubre. Il faut généralement injecter en profondeur un produit fongicide dans le bois, retirer les matériaux trop contaminés (bois et BA13), éliminer les spores par brossage et brûlage, puis traiter les matériaux conservés avec un fongicide puissant. Les jours qui suivent, on peut aussi parfois ajouter un purificateur d’air pour moisissure pour éliminer les pores qui ont pu résister.

 

Ceci fait, il faut encore bien évidemment remplacer tous les éléments du bâtiment qui ont été trop infectés et qui ont dû être retirés. Il faut également mettre en place une VMC ou une autre aération efficace pour prévenir le retour de la mérule. 

Le travail est donc conséquent, et les frais à prévoir également… Mais heureusement, il n’y a quasiment aucune chance que la mérule revienne après tout cela !

Moisissure et mérule : les causes sont les mêmes, mais pas les conséquences ! Dans les deux cas, on peut prévenir leur apparition en repérant les fuites d’eau, et en évitant les problèmes de condensation par une bonne aération et un chauffage correct. Mais tandis que la moisissure est un problème relativement bénin, la mérule peut rapidement tourner au cauchemar… D’autant que ce type de dégâts n’est pas pris en charge par les assurances et qu’il est parfois obligatoire d’indiquer qu’il y a déjà eu de la mérule avant de revendre un bien… 

 

La plupart des investisseurs ont peur de la mérule. Pourtant, acheter des biens à rénover peut s'avérer une super affaire ...

Elles arrivent sans prévenir et commencent à être la source de 1001 tracas. Ne vous inquiétez pas car vous êtes au bon endroit ! Notre formation va vous aider à appréhender les problèmes liés à l'isolation de votre bien.

Il existe de nombreuses formations autour de l'immobilier, mais beaucoup sont assez génériques. Nous, nous avons développé un système basé sur l'achat et rénovation de passoires énergétiques.

Et pour vous l'expliquer, , nous organisons tous les jeudis un webinaire sur « 19 astuces pour rénover en classe D au meilleur coût ».

C’est un webinaire de 1h30 qui est un condensé des 188 pages du Guide Cerema sur le nouveau DPE. Combiné à 7 années d’expérience dans un bureau d’étude thermique et de 10 années d’expérience dans l’investissement immobilier.

Cliquez ICI pour vous inscrire.

 

 

Comment passer d'un DPE G à un DPE D à moindre coût ?

Spécial investisseur immobilier

EN SAVOIR PLUS

 

Spécial investisseur immobilier
Comment passer d'un DPE G à un DPE D à moindre coût ?
EN SAVOIR PLUS