Acheteur immobilier : quel est le profil des acquéreurs ?

Fabien Liegeois
Par Fabien Liegeois
Acheteur immobilier : quel est le profil des acquéreurs ?

Le profil des acheteurs immobiliers a un impact sur la vente. Premier achat, investissement locatif, résidence principale ou secondaire, les acquéreurs n’ont pas tous le même comportement et les mêmes attentes. Faisons un tour d’horizon des différents profils pour mieux les cerner.

Acheteur immobilier : quel est le profil des acquéreurs ?

L’acquéreur d’un investissement locatif

Sur le marché immobilier en France, malgré la hausse des taux d’emprunt et des prix de l’immobilier, la pierre reste une valeur refuge. C’est ce que nous vous expliquons tout au long de notre formation Rénovation Stratégique 2.0. Il est encore possible aujourd’hui de faire de très bonnes affaires et d’obtenir un rendement attractif pour se constituer un patrimoine.

Les ménages envisageant d’acheter un bien immobilier pour le louer sont différents des autres acquéreurs. Ils visent un rendement et vont regarder les chiffres de près. Si votre bien immobilier a déjà été rénové et si vous l’avez mis en location, ils vont vous demander le montant des revenus locatifs et étudier la rentabilité du bien. Ce type d’acheteur a un comportement très rationnel. Un bien offrant une bonne rentabilité pourra même se vendre au-dessus du prix du marché.

Vous pouvez aussi vous adresser à des investisseurs désireux de faire eux-mêmes des travaux de rénovation. C’est parfait si vous mettez en vente un bien moins attractif, avec un mauvais diagnostic de performance énergétique. Cette fois, vous serez amené à négocier, mais tentez de ne pas brader votre bien malgré tout. Pour vendre mieux, n’hésitez pas à étudier vous-même le marché et à argumenter sur le potentiel de votre bien pour les investisseurs une fois les travaux réalisés (prix du loyer envisagé, demande locative, etc.). Vous pouvez même faire vous-même des devis de travaux pour aider l’investisseur immobilier à mieux se projeter pour son achat immobilier.

Sur ces deux types de projets, notre préférence va à la vente d’un bien déjà rénové. En suivant la formation en ligne Rénovation Stratégique 2.0, vous apprenez à acheter au meilleur prix un bien avec du potentiel pour le rénover à moindre coût. Vous avez le pouvoir d’apporter de la valeur à un bien et ainsi de générer une plus-value importante à la revente pour vous lancer ensuite dans un nouveau projet.

L’acheteur d’une résidence principale

Cette fois, les acheteurs immobiliers peuvent être un peu moins rationnels. Certes, ils vont étudier la qualité du bien immobilier, son prix, le quartier, les travaux éventuels, mais ils vont aussi fonctionner au coup de cœur. Ils doivent se sentir bien dans l’appartement ou la maison puisqu’ils vont l’occuper. La démarche est complètement différente et il peut être plus simple de vendre à ce profil d’acheteur.

Pour un projet d’achat immobilier de résidence principale, les acheteurs doivent premièrement être séduits. Le coup de cœur peut être créé en moins de 30 secondes : à vous de valoriser votre bien pour le vendre plus vite, et surtout plus cher.

En réalisant des travaux de rénovation, de la décoration à l’agencement des pièces, vous valorisez votre bien. Mettez l’accent sur la cuisine et la salle de bains, qui sont des postes de rénovation conséquents. Par ailleurs, aujourd’hui, les dépenses énergétiques ont un poids majeur dans le budget des ménages. Aussi, suivez bien le module bonus spécial DPE de la formation pour faire des travaux permettant de gagner quelques classes de DPE. Ce sera un très bon argument au moment de la vente. Promettre à des acquéreurs un plus grand confort thermique et des économies chaque mois peut déclencher une vente aujourd’hui. Pour certains ménages, il est impossible d’assumer à la fois un crédit immobilier et des factures d’énergie qui explosent.

Bien sûr, certains sont prêts à acheter un logement qu’ils vont rénover eux-mêmes. Mais beaucoup recherchent un logement prêt à l’emploi, à vous de leur offrir un lieu de vie conforme à leurs attentes. Qu’il s’agisse d’un premier achat immobilier ou non, il existe une large cible d’acheteurs capables de mettre le prix pour un bien immobilier de qualité.

Suivez notre formation Rénovation Stratégique 2.0 et réalisez votre première belle plus-value en rénovant comme un pro.

Le cas spécifique du primo-accédant

Un primo-accédant est un acheteur immobilier n’ayant pas été propriétaire de sa résidence principale au cours des deux dernières années. Souvent plus jeunes, les primo-accédants auraient pu être exclus du marché immobilier en France en raison de la hausse des taux de prêt immobilier et des prix. Toutefois, ce statut leur permet de bénéficier d’aides à l’image du prêt à taux zéro (PTZ). Avec les prêts aidés, ils augmentent leur pouvoir d’achat immobilier et peuvent financer une partie de leur projet sans intérêts, notamment s’ils effectuent des travaux de rénovation.

L’acheteur d’une résidence secondaire

On s’adresse ici à une niche, ce qui n’est pas nécessairement le plus simple. Comme les acheteurs de résidence principale, les acquéreurs potentiels d’une résidence secondaire peuvent fonctionner au coup de coeur. Ils vont se projeter pour leurs week-ends en famille ou entre amis et leurs vacances. Le profil type des acheteurs d’une résidence secondaire reste plus difficile à cerner. Ce bien immobilier peut être acheté seul ou avec des proches. Il sera plus ou moins occupé dans l’année, ce qui va impacter les attentes. Ici, la requête essentielle des acheteurs sera le secteur. Bord de mer, montagne, les acquéreurs recherchent un lieu attractif pour faire des activités.

Par ailleurs, certains acquéreurs de résidences secondaires vont mettre en location leur bien immobilier durant leur absence pour le rentabiliser. Pour viser ce type d’acheteurs, soignez toujours plus vos travaux de rénovation pour rendre le lieu attractif pour tous les profils. Décoration, agencement des espaces, confort thermique en été comme en hiver, vous vendrez plus cher un bien prêt à vivre.

L'acheteur d'une résidence secondaire

Qui sont les acheteurs de biens immobiliers en 2024 ?

Avec la hausse des taux de prêt immobilier, le profil des acheteurs évolue, d’autant que les prix de vente tardent à baisser. De plus, les règles en matière de crédit immobilier sont plus strictes avec un encadrement fort du Haut conseil de stabilité financière concernant le taux d’endettement.

Aussi, les investisseurs locatifs ou les primo-accédants se lançant dans l’achat de leur résidence principale présentent aujourd’hui un apport personnel plus élevé pour augmenter leur capacité d’emprunt. Selon Meilleurtaux, l’apport personnel moyen a explosé entre 2022 et 2023 (moment où les taux de crédit immobilier sont repartis à la hausse). L’apport médian en 2022 était de 19 975 € contre 27 500 € en 2023, soit une augmentation de 38 % !

Les emprunteurs empruntent en moyenne 222 509 € en 2023 contre 193 204 € en 2021.

Par ailleurs, selon Pretto, les revenus des acquéreurs de résidences secondaires sont bien plus élevés que ceux des autres acquéreurs (6 200 € en moyenne en 2021 contre 4 900 € pour les investisseurs locatifs et 3 700 € pour les acquéreurs de leur résidence principale).

Enfin, les acquéreurs d’une résidence principale ont en moyenne 34 ans. Ces personnes sont 54 % à faire un achat immobilier seules.

Où se situent les acheteurs de biens immobiliers ?

Pour vendre vite et au bon prix, votre logement devra être situé dans une zone où la demande est plus forte. Aussi, si le profil des acquéreurs est un élément clé, il est nécessaire de savoir où ils se trouvent. Selon les chiffres IFOP, c’est dans les villes moyennes que vous retrouverez principalement vos acheteurs. Tandis que 23 % vont acheter en région parisienne et 23 % dans des communes rurales, 58 % achètent un bien immobilier dans une commune urbaine.

Pour un investissement en résidence secondaire, les régions les plus prisées selon Pretto sont la région Provence-Alpes-Côte d’Azur (14%), l’Occitanie (13 %) et l’Auvergne-Rhône-Alpes (12 %).

Fabien Liegeois
Fabien Liegeois

De bureau d’études d’ingénieurs-conseils du bâtiment à investisseur-rénovateur libre aujourd’hui, je guide désormais les investisseurs avisés grâce à ma triple expérience : la rénovation, la thermique du bâtiment et l’investissement immobilier.

Cet article vous a plu ? Partagez-le !

LinkedIn
X
Email
Facebook

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ça peut aussi vous intéresser :

A qui déléguer ses travaux ?
Rénovation rentable

A qui déléguer ses travaux ?

Pour votre chantier de rénovation de passoire thermique, vous vous demandez ce que vous allez réaliser vous-même et quelles tâches vous allez déléguer. Mais est-il…

En savoir +