RÉNOVER POUR GAGNER

La peinture isolante thermique peut-elle améliorer le DPE ?

La peinture isolante thermique peut-elle améliorer le DPE ?

Depuis l'entrée en vigueur de la loi Climat & Résilience le 1er janvier 2023, la prise en compte des performances thermiques des bâtiments est devenue obligatoire. Depuis lors, les propriétaires dont les logements sont classés en DPE F et G se retrouvent dans l'incapacité de louer leur bien. Et plutôt que de se lancer dans des travaux de rénovation, nombreux préfèrent vendre leur bien jugé inefficace sur le plan énergétique. Afin de remettre ces logements sur le marché locatif, des travaux de rénovation énergétique sont nécessaires afin d'améliorer leur classement au DPE.

 

Sachant que jusqu'à 30% des pertes thermiques d'un bâtiment sont dues à une isolation insuffisante des murs, l'isolation adéquate peut contribuer significativement à l'amélioration du DPE de votre logement.

 

Faut-il isoler les murs avec une peinture isolante thermique pour améliorer la note du DPE ? Toutes ces questions trouveront leurs réponses dans cet article qui vous apportera les informations dont vous avez besoin en matière d'isolation !

 

Comment passer d'un DPE G à un DPE D à moindre coût ?

Spécial investisseur immobilier

EN SAVOIR PLUS

 

Comment agit la peinture isolante thermique ?

 

Isoler son logement avec des matériaux classiques tels que la laine de verre, la ouate de cellulose ou la laine de roche est une pratique courante. Mais avez-vous déjà envisagé d'utiliser une peinture isolante thermique pour améliorer l'isolation de votre logement ? Cette alternative présente l'avantage de réduire la conductivité thermique des surfaces car elle renforce l'isolation des parois.

 

La peinture isolante thermique est essentiellement une peinture acrylique composée d'eau et de quatre types de céramique, chacune ayant des propriétés optiques distinctes, ainsi que d'acrylates élastomères, d'acrylates standards et d'additifs résine. Son rôle principal n'est pas tant d'isoler au sens strict, mais plutôt de réfléchir la chaleur et de prévenir la pénétration du froid dans la maison. Elle aide à éviter les effets de parois froides courants sur les murs exposés au nord ou affectés par l'humidité.

 

Cette peinture combine ainsi des capacités isolantes et réfléchissantes. Grâce à ces propriétés, elle peut offrir une isolation équivalente à celle fournie par 12 centimètres de polyuréthane ou 10 à 20 centimètres de laine minérale.

 

Combien coûte une peinture isolante thermique ?

 

En général, il faut compter entre 25 et 60 € pour un litre de peinture isolante thermique. Un litre de peinture permet généralement de couvrir une surface d'environ 2,5 mètres carrés.

 

Vous pouvez vous la procurer dans de nombreuses enseignes de bricolage grand public. Si vous optez pour la pose de la peinture isolante thermique par un professionnel, les tarifs varient entre 18 et 28 € par mètre carré, que ce soit pour l'intérieur ou pour l'extérieur.

 

Quels avantages présente la peinture isolante thermique ?

 

La peinture thermique présente de nombreux avantages pour vos murs intérieurs ou la façade de votre bâtiment, avec très peu d'inconvénients.

 

La peinture isolante thermique intérieure :

 

  • Est facile d'application ;
  • Améliore l'isolation acoustique de la zone traitée ;
  • Prévient la condensation ;
  • Protège contre l'effet de "mur froid" en hiver et élimine les ponts thermiques ;
  • Ne dégage pas d’odeur ;
  • Résiste à la moisissure au fil du temps ;
  • Est disponible en version écologique (moins nocive pour les résidents et l'environnement) ;
  • Convient à tous les types de surfaces : bois, PVC, métal, etc ;
  • Existe en peinture acrylique lavable à l'eau ;
  • Est disponible dans plusieurs teintes.

 

Quant à la peinture isolante thermique extérieure, elle :

 

  • Préserve de la chaleur en réfléchissant les rayons solaires ;
  • Maintient à l’abri de la fraîcheur en limitant la dispersion de la chaleur ;
  • Est conçue pour résister aux intempéries et aux différentes conditions climatiques ;
  • Existe sous forme d'enduit de façade ;
  • Est proposée dans une variété de teintes.

 

Quels effets a la peinture isolante thermique sur le DPE ?

 

On peut être sceptique concernant la capacité d'une simple peinture à isoler un mur. Cependant, c'est bel et bien ce qu'elle fait, et c'est ce qu'on peut obtenir avec une peinture isolante. Toutefois, il est important de noter que ce produit ne peut pas remplacer entièrement une isolation traditionnelle et complète de votre logement. Il agit plutôt en complément pour améliorer encore davantage votre confort.

 

L'Ademe souligne qu'il n'existe pas de solution miracle. Une rénovation thermique doit être envisagée de manière holistique, en examinant l'ensemble du bâtiment, y compris le système de chauffage et les fenêtres.

 

Une peinture ou un enduit ne peut jamais se substituer à une rénovation thermique complète. En soi, une peinture ne peut pas considérablement améliorer la résistance thermique d'une paroi. Ce n'est pas une alternative. Cependant, elle peut être utilisée en complément d'un autre isolant.

 

Pour améliorer le DPE, la peinture isolante thermique ne suffit pas

 

L'application d'une peinture thermo-isolante à l'intérieur n’est pas suffisante pour modifier la note du Diagnostic de Performance Energétique (DPE). Actuellement, elle n'est d’ailleurs pas intégrée dans le logiciel des diagnostiqueurs.

 

Dans leurs évaluations, les diagnostiqueurs considèrent un indice appelé "R", qui prend en compte à la fois la performance du matériau et son épaisseur. Mais soyons réalistes, ce ne sont pas quelques millimètres d'épaisseur qui vont révolutionner l'isolation.

 

En résumé, si vous vous demandez quelle isolation des murs choisir pour améliorer le DPE de votre logement, l’application d’une peinture isolante thermique ne va pas suffire.

 

Comment passer d'un DPE G à un DPE D à moindre coût ?

Spécial investisseur immobilier

EN SAVOIR PLUS

 

Quelques exemples de travaux pour booster la note du DPE

 

Depuis le 1er janvier 2022, la vente d'un logement classé F ou G exige un audit énergétique plus approfondi que le simple DPE. Ce type d'audit, qui coûte entre 1 000 et 1 500€ pour le vendeur, est indispensable.

 

En plus des informations que cet audit vous apporter, il est essentiel de comprendre que vous devrez agir sur deux aspects principaux :

 

  • L'isolation thermique (murs, plafonds, fenêtres, sols...) ;
  • Les composants techniques (chauffage, production d'eau chaude, VMC...).

 

L'isolation des murs : une nécessité !

 

La priorité absolue est d'assurer une isolation adéquate des murs donnant sur l'extérieur. Cela peut être réalisé soit par un doublage intérieur en placo-plâtre, soit par une isolation extérieure directement appliquée sur la façade.

 

Il est également essentiel d'avoir des fenêtres à double vitrage.

 

En effet, sans une isolation efficace des murs, il sera impossible d'atteindre la classe D !

 

L'avantage de l'isolation intérieure réside dans la possibilité de faire passer proprement les gaines électriques et de plomberie, ce qui permet d'obtenir un logement quasiment neuf. Cela facilite également la gestion locative en réduisant les risques de fuites et en garantissant une installation électrique aux normes.

 

L'isolation du plafond : indispensable pour un bien situé sous les toits

 

Si votre logement à rénover est situé sous un autre logement, l'isolation de la toiture ou du grenier n'est pas nécessaire, sauf en cas de besoin d'isolation phonique. Cependant, cette isolation phonique ne sera pas prise en compte dans le calcul du DPE, car il est supposé qu'il n'y a pas d'échange thermique entre deux logements chauffés.

 

En revanche, si le logement se trouve au dernier étage, isoler la toiture ou le grenier devient indispensable et devrait être la deuxième priorité. Il est recommandé d'utiliser au minimum 20 cm de laine minérale pour cette isolation.

 

Changer les vieux convecteurs

 

Si vous avez des convecteurs électriques dits “grille-pains”, alors il est indispensable de les remplacer par des radiateurs moins énergivores.

 

Des experts pourront vous conseiller d'installer des pompes à chaleur, car elles sont considérées comme le premier choix en termes de DPE. Cependant, du point de vue de la rentabilité locative, c'est en fait le dernier choix à envisager, car leur coût est élevé (environ 15 000 € par logement).

 

Ainsi, l'objectif est de trouver un équilibre entre le DPE et le coût de l'installation de chauffage.

 

Vous n'êtes pas seul pour mener ce projet à bien !

 

Pour faciliter cette démarche, il est important de noter que le DPE considère l'électricité comme une source d'énergie peu émissive de carbone, en grande partie grâce à son association avec le nucléaire. Par conséquent, un système de chauffage électrique est favorable pour le DPE.

 

Opter pour des radiateurs électriques à inertie est une solution bien moins coûteuse qu'une pompe à chaleur et ne nécessite aucun entretien. De plus, lorsqu'on investit dans l'immobilier locatif, il est avantageux d'avoir le moins d'appareils nécessitant de l'entretien possible (ce qui est plus économique et plus passif).

 

Si le logement que vous achetez est actuellement chauffé au gaz, prenez en considération deux options :

 

  • soit vous remplacez la chaudière - si elle est ancienne - par une chaudière à condensation plus récente ;
  • soit vous prévoyez un budget pour une conversion complète vers le chauffage électrique à l'aide de radiateurs à inertie.

 

Vous n'êtes pas seul pour mener ce projet à bien !

 

A la recherche d’un investissement locatif rentable, vous envisagez d’acheter une passoire thermique à bas prix et de la rénover ? Vous êtes exactement au bon endroit !

 

Vous n'êtes pas seul pour mener ce projet à bien !

 

Car même si vous êtes novice dans le domaine des travaux et que vous ne souhaitez pas vous engager dans un projet casse-tête, notre formation Rénovation Strategique 2.0 vous accompagne et vous donne toutes les clés pour un investissement réussi en vous permettant notamment :

  • d’acheter des biens immobiliers à prix réduit.
  • d’ensuite les rénover énergétiquement en identifiant les travaux les plus efficaces à entreprendre.
  • d’avoir alors la possibilité de les louer ou de les revendre à un prix élevé, car les biens joliment rénovés et bien isolés seront peu nombreux (et la rareté a un prix).
  • de pouvoir également profiter de dispositifs de défiscalisation pour ne pas payer d'impôt pendant de nombreuses années.
  • d’avoir en outre le privilège de sélectionner les meilleurs profils de locataires pour éviter les périodes de vacance locative et les impayés.
  • de pouvoir de plus bénéficier d'aides financières pour la rénovation énergétique comme MaPrimRenov, que vous pourrez éventuellement utiliser comme apport pour un nouvel investissement immobilier.

 

Un webinaire qui vous donne un avant-goût de la formation

Il est complexe de résumer et d'expliquer comment améliorer son Diagnostic de Performance Energétique (DPE) de manière à obtenir la meilleure rentabilité locative possible dans un simple article de blog.

 

Un webinaire qui vous donne un avant-goût de la formation

 

Cependant, chaque jeudi, j'organise un webinaire intitulé « Mes 19 astuces pour rénover en classe D au meilleur coût ». Ce webinaire d'une durée de 1h30 résume les 188 pages du Guide Cerema sur le nouveau DPE. Il bénéficie également de mes 7 années d'expérience dans un bureau d'étude thermique et de mes 10 années d'expérience dans l'investissement immobilier.

 

Comment passer d'un DPE G à un DPE D à moindre coût ?

Spécial investisseur immobilier

EN SAVOIR PLUS