RÉNOVER POUR GAGNER

Quel est le meilleur isolant pour des combles perdus ?

Isolation combles perdus

Combles perdus ne signifie pas qu’il ne faille y réaliser aucune action d’isolation. Ceci étant dit, il est nécessaire de faire un tour d’horizon des techniques d’isolation à envisager et des meilleurs isolants pour limiter les déperditions de chaleur. Économies d’énergie, confort thermique, meilleur classement DPE, isoler ses combles n’a que des avantages.

 

Comment passer d'un DPE G à un DPE D à moindre coût ?

Spécial investisseur immobilier

EN SAVOIR PLUS

 

 

Pourquoi isoler des combles perdus ?

La plupart du temps, les propriétaires se contentent d’isoler les pièces habitées. Il paraît en effet logique de mettre de la laine de verre ou tout autre isolant au niveau des parois murales, et d’isoler le sol. Dès lors que les combles ne sont pas aménagés, ils ne pensent pas nécessairement à isoler cet espace. Pourtant, c’est une erreur. La chaleur monte et, sans isolation, les déperditions de chaleur sont importantes.

 

Il est estimé que les combles perdus pourraient être responsables de 30 % des déperditions de chaleur dans l’habitat. Aussi, vous pouvez isoler les murs du rez-de-chaussée et installer un vitrage 4/16/4 ou 4/20/4, cela ne sera pas suffisant.

 

Isoler les combles perdus est donc un véritable investissement pour gagner en confort et réduire la facture d’énergie. Et si vous envisagez d’améliorer le classement DPE de votre investissement locatif, ces travaux s’imposent.

 

Notre formation Rénovation Stratégique 2.0 consacre un module au DPE, vous y découvrirez toutes les solutions pour bien isoler vos combles et améliorer les performances thermiques de votre bien immobilier.

Isolation combles perdus DPE

Comment isoler les combles perdus ?

Le type d’isolation de vos combles va en premier lieu dépendre de leur nature. Existe-t-il un espace suffisant pour intervenir dans de bonnes conditions ou la hauteur est-elle très faible ? Ces combles sont-ils destinés à être aménagés ou non à court ou moyen terme ? La réponse à ces questions sera un premier indice pour déterminer le type d’isolation avant même de penser à la nature de l’isolant lui-même.

 

Pour des combles à faible hauteur n’étant pas destinés à un aménagement futur, le soufflage de l’isolant est sans conteste la meilleure technique. Dès lors que les combles sont peu accessibles, cette solution permet d’accéder malgré tout à tous les espaces grâce à une machine capable de propulser la laine de verre ou tout autre type d’isolant.

Soufflage isolation combles perdus

 

Si vous envisagez à moyen ou long terme de transformer ces combles perdus en surface habitable, la première solution peut être simplement de placer des plaques de laine de verre ou des rouleaux au sol afin de bien isoler le plafond des pièces au rez-de-chaussée. Autre option à envisager, surtout si vous pensez aménager les combles à plus court terme : isoler les parois murales et la toiture.

 

De cette manière, vous réduisez les déperditions de chaleur et préparez le terrain pour vous ou les futurs acquéreurs si vous pensez revendre. Dans certains cas, un pare-vapeur dans les combles sera nécessaire.

 

Naturellement, pour une maison toujours plus hermétique au froid, une isolation des sols, des murs et de la toiture des combles perdus peut s’envisager également. Et pour vous accompagner, la formation, Rénovation Stratégique 2.0 vous donne toutes les clés pour des travaux de rénovation énergétique réussis et à moindre coût.

 

Comment passer d'un DPE G à un DPE D à moindre coût ?

Spécial investisseur immobilier

EN SAVOIR PLUS

 

 

La laine de verre : le meilleur isolant pour vos combles perdus ?

La laine de verre est un isolant offrant un très bon rapport qualité/prix. C’est pour cela qu’il s’agit aujourd’hui de l’isolant le plus utilisé en construction et pour les travaux de rénovation énergétique. Selon Izi by EDF, 75 % des combles perdus sont en effet aménagés avec cette laine minérale.

 

Vous souhaitez une épaisseur d’isolant conforme à la RE2020 ? Avec une épaisseur de 320 mm au sol de laine de verre en roulant, vous obtenez un coefficient de résistance thermique (R) de 8m².K/W. Avec une épaisseur de 400 mm, vous obtenez un R de 10m².K/W. Il en va de même si vous isolez les combles perdus au niveau de la toiture et des murs.

 

Si la laine de verre est un très bon isolant thermique, ce n’est pas le seul isolant minéral à envisager pour isoler vos combles perdus.

 

La laine de roche est aujourd’hui de plus en plus utilisée. Elle se présente sous les mêmes formes que la laine de verre : en rouleau, en panneau ou en flocons à souffler. Aussi, elle s’adapte parfaitement à tous les types de combles.

 

Elle présente une conductivité thermique entre 0,033 et 0,045 W/m.K contre 0,032 à 0,046 W/m.K pour la laine de verre. Ces deux laines minérales ont donc des propriétés assez similaires. La différence majeure ? La laine de roche n’est pas irritante contrairement à la laine de verre. Autre point à prendre en considération : la laine de roche est plus chère au m².

 

Aussi, si elle n’offre pas une meilleure isolation, mieux vaut privilégier la laine de verre. Pour un investissement locatif, vous réduisez le coût de vos travaux et améliorez donc votre rendement final.

 

Et pourquoi pas des isolants naturels pour vos combles perdus ?

Au-delà des isolants minéraux, on retrouve les isolants naturels. Eux aussi présentent des performances intéressantes pour l’isolation de combles perdus.

 

La laine de chanvre

La laine de chanvre par exemple a une conductivité thermique de 0,040 à 0,046 W/m.K. Elle séduit pour ses différents avantages :

  • antibactérienne ;
  • imputrescible ;
  • antifongique ;
  • résistante aux rongeurs ;
  • 100 % recyclable.

 

Et le plus important : la durée de vie de la laine de chanvre est de 40 à 50 ans contre environ 15 ans pour la laine de verre. En contrepartie, son prix est plus élevé.

 

Dans notre formation rénovation Stratégique 2.0, nous vous expliquons comment acheter une passoire thermique pour la rénover et la mettre en location ou réaliser une opération d’achat-revente. L’objectif n’est pas nécessairement de conserver votre bien durant 40 ou 50 ans comme cela peut être le cas pour une résidence principale.

 

Aussi, nous vous conseillons de miser sur de la laine de verre qui sera tout à fait efficace, moins chère et vous permettra malgré tout d’améliorer votre classement DPE. Dès lors que vous obtenez un classement D, vous êtes serein et pouvez envisager une mise en location durable malgré les restrictions actuelles.

isolation combles perdus pas chère

 

La ouate de cellulose

La ouate de cellulose est aussi un matériau naturel à envisager. Là encore, vous faites le choix d’un matériau écologique offrant un bon rapport qualité/prix. Fabriquée à partir de journaux recyclés, elle est pensée pour les combles perdus. Elle présente un bon pouvoir isolant de 0,038 à 0,043 W/m.K.

 

La laine de lin

La laine de lin présente les mêmes atouts que ses concurrentes. Elle va même plus loin grâce à son pouvoir hygrorégulateur. Si votre habitat est humide, cet isolant durable à conseiller. Sa conductivité thermique se situe entre 0,037 et 0,040 W/m.K. Même au top de ses performances ce n’est pas l’isolant naturel le plus efficace pour une rénovation énergétique.

 

Le liège

Avec un coefficient de 0,032 à 0,045 W/m.K, le liège se trouve dans la moyenne en termes de performances thermiques. C’est généralement sous forme de granulés qu’on le retrouve dans les combles perdus. Il a une durée de vie très élevée grâce à sa capacité à ne pas se tasser. La limite du liège pour isoler vos combles. Avec un chêne de très belle qualité, le prix explose.

 

La laine de mouton

En panneau ou en rouleau, la laine de mouton est essentiellement utilisée pour les combles perdus. Cet isolant naturel présente un coefficient de 0,035 à 0,042 W/m.K. Lui aussi a une longue durée de vie et sa faible inertie en fait un isolant idéal pour l’hiver. En revanche, durant l’été, ce n’est pas le meilleur allié de votre confort thermique. De plus, dans un environnement, humide, elle est déconseillée en raison de forte capacité d’absorption.

 

Comment passer d'un DPE G à un DPE D à moindre coût ?

Spécial investisseur immobilier

EN SAVOIR PLUS

 

 

La laine de bois

Capable d’offrir de très belles performances en matière d’isolation, la laine de bois présente un coefficient de 0,037 à 0,049 W/m.K. Elle est intéressante l’été grâce à sa capacité à retenir durant une dizaine d’heures la chaleur. Isolant durable, la laine de bois reste elle aussi plus chère que les isolants minéraux.

 

Les critères de choix pour isoler les combles d’un investissement locatif

Lorsque vous investissez pour constituer votre patrimoine et le faire financer en partie par les loyers perçus, l’isolation n’est pas une option.

 

  • Aussi, la performance thermique est le premier critère de choix pour isoler vos combles. Pour mémoire, aujourd’hui, il n’est plus possible de louer un logement classé G+. Dès 2025, tous les logements avec un DPE G seront interdits à la location. Il en sera de même pour les logements F en 2028 et E en 2034. Dès lors que l’épaisseur est suffisante au sol ou sur les parois donnant sur l’extérieur, tous les isolants cités dans ce guide sont performants.
  • Mais cela nous mène à présent au deuxième critère de choix. Pour un investissement locatif, vous avez besoin de réduire le coût de vos travaux. L’objectif est en effet de maîtriser vos dépenses pour augmenter la rentabilité de votre investissement. Aussi, le prix est bien évidemment le nerf de la guerre. Ici, le choix est assez simple : la laine de verre offre le meilleur prix.
  • Si vous envisagez d’acheter un logement et de la mettre en location jusqu’à la fin de votre vie, cette fois, un troisième critère entrera en ligne de compte : la durée de vie de l’isolant. Les isolants naturels sont plus durables et ne nécessitent donc pas de travaux lourds de rénovation thermique à moyen terme.

 

L’isolation de vos combles est un véritable atout pour votre DPE. Notre école Rénover pour Gagner vous guide pour une isolation la plus performante possible à moindre coût.

Les travaux de rénovation énergétique peuvent coûter cher. La formation Rénover Pour Gagner vous accompagne pour réduire le coût de ces travaux. Et cela passe par le choix du meilleur isolant.

Oubliez les formations génériques et ne prenez plus le risque de vous lancer seul. L’école Rénover pour Gagner accompagne réellement et concrètement les porteurs de projets pour l’achat et la rénovation de passoires énergétiques.

Et pour vous l'expliquer, nous organisons tous les jeudis un webinaire sur « 19 astuces pour rénover en classe D au meilleur coût ».

C’est un webinaire de 1h30 qui est un condensé des 188 pages du Guide Cerema sur le nouveau DPE. Combiné à 7 années d’expérience dans un bureau d’étude thermique et de 10 années d’expérience dans l’investissement immobilier.

 

Comment passer d'un DPE G à un DPE D à moindre coût ?

Spécial investisseur immobilier

EN SAVOIR PLUS

 

 

Spécial investisseur immobilier
Comment passer d'un DPE G à un DPE D à moindre coût ?
EN SAVOIR PLUS